Logo-La-Vie-des-Saints

D’après les Bollandistes, le père GIRY, les propres des diocèses et tous les travaux hagiographiques. Vies des Saints de l’Ancien et du Nouveau Testament, des Martyrs, des Pères, des Auteurs Sacrés et ecclésiastiques, des Vénérables, et autres personnes mortes en odeur de sainteté.

Histoire des Reliques, des pèlerinages, des Dévotions populaires, des Monuments dus à la piété depuis le commencement du monde jusqu’aujourd’hui.

La Vie des Saints Webp

Hagiographie

Saint Gervais et saint Protais sont appelés par saint Ambroise les premiers martyrs de Milan. Il parait qu’ils souffrirent sous Néron ou au plus tard sous Domitien. On dit qu’ils étaient fils de saint Vital et de sainte Valérie, qui versèrent leur sang pour la foi, l’un à Ravenne et l’autre à Milan. Cette dernière ville est devenue célèbre par le martyre de nos deux saints. On lit dans saint Ambroise que, aidés de la grâce, ils s’étaient préparés longtemps, par les exercices de la piété et par la constance avec laquelle ils résistèrent à la corruption du siècle, à la victoire qu’ils remportèrent. Le même Père ajoute qu’ils furent décapités pour le nom de Jésus-Christ. Le lieu de leur sépulture fut découvert sous l’épiscopat de cet illustre docteur, qui leva leurs corps avec beaucoup d’appareil, et les plaça dans l’Église appelée aujourd’hui le Dôme. Saint Augustin était présent à cette cérémonie, et il rend compte des miracles qui s’y opérèrent.

Les justes sont amplement dédommagés de tout ce qu’ils souffrent pour Jésus-Christ. Refuserions-nous de servir un Dieu qui prend un si vif intérêt au salut et à la gloire de ses serviteurs ? Pourrions-nous ne pas souffrir, sinon avec joie, du moins avec patience et résignation, les épreuves qui nous arrivent ? Qu’est-ce, après tout, que ces épreuves, en comparaison des tortures qu’endurèrent les martyrs ? Il faut que nous soyons bien ennemis de nous-mêmes pour perdre tant d’occasions qui se présentent de mériter une couronne immortelle

Comment sont représentés saint Gervais et saint Protais ?

Dans les gravures qui représentent saint Gervais et saint Protais, un arbre ordinairement les sépare. On pourrait s’imaginer au premier abord que cela indique la stérilité de l’Église milanaise, qui ne retrouva sa gloire qu’après le martyre de ces deux Saints ; mais cette représentation doit avoir un fondement historique. On prétend que cela aurait pris naissance à Paris, où le fief de Monceau-Saint-Gervais et la place du parvis de l’église étaient caractérisés par l’orme seigneurial sous lequel se tenaient les assises du bailli. Des monuments nous les montrent quelquefois en dalmatiques, non qu’ils aient été ordonnés diacres, mais parce que, comme prédicateurs de l’Évangile et confesseurs de la foi, ils remplissaient réellement les fonctions diaconales. On voit parfois à la main de saint Gervais un marteau, manière assez bizarre de symboliser les plombeaux ou cordes plombées, qui furent l’instrument de son supplice.

Saint Gervais et saint Protais sont les patrons d’une infinité de paroisses de France et de l’étranger, entre autres Milan, Citta della Pieve, Lectoure, Le Mans, Nevers, Paris, Soissons, Gisors, Mâcon, Vitry-sur-Seine, etc.

Oraison

En célébrant chaque année le triomphe de saint Gervais et de saint Protais, nous vous supplions, Seigneur, de nous secourir sans cesse par les prières de ces illustres martyrs, que vous avez placés dans le sein de votre gloire. Par Jésus-Christ Notre-Seigneur. Ainsi soit-il.

Saints Gervais et Protais

Fête saint : 19 Juin

Temps de lecture : 3 min.

Saint Gervais & saint Protais

Présentation

Titre : Martyrs de Milan
Date : Ier siècle
Pape : Saint Pierre
Empereur : Néron

Sommaire

Pensée

Si nous aimons véritablement Dieu, rien ne pourra nous déconcerter et nous détourner de son service. Quelques moments de violence, est-ce acheter trop cher un bonheur éternel ?

Pratique

La crainte des jugements de Dieu.

Priez

Pour les âmes tièdes.