Logo-La-Vie-des-Saints

D’après les Bollandistes, le père GIRY, les propres des diocèses et tous les travaux hagiographiques. Vies des Saints de l’Ancien et du Nouveau Testament, des Martyrs, des Pères, des Auteurs Sacrés et ecclésiastiques, des Vénérables, et autres personnes mortes en odeur de sainteté.

Histoire des Reliques, des pèlerinages, des Dévotions populaires, des Monuments dus à la piété depuis le commencement du monde jusqu’aujourd’hui.

Histoire des Saints, des Reliques, des pèlerinages, des Dévotions populaires, des Monuments dus à la piété depuis le commencement du monde jusqu’aujourd’hui.

La Vie des Saints Webp

Hagiographie

Sainte Berthe était fille du comte Rigobert et d’Ursane, parente d’un roi de Kent en Angleterre. À l’âge de vingt ans, elle fut mariée à Sigefroi, dont elle eut cinq filles, entre autres sainte Gertrude et sainte Déotile. Après la mort de son mari, elle prit le voile dans le monastère qu’elle avait fait bâtir à Blangy en Artois, à peu de distance d’Hesdin. Ses filles Gertrude et Déotile imitèrent son exemple.  Elle fut persécutée par le comte Roger ou Rotgar, qui tâcha de la noircir auprès du roi Thierry III. La haine que lui portait ce seigneur provenait de ce qu’il n’avait pu parvenir à épouser Gertrude ; mais le prince, ayant connu l’innocence de Berthe, qui gouvernait son monastère en qualité d’abbesse, la reçut favorablement et la mit sous sa protection. De retour à Blangy, Berthe acheva son monastère, et fit construire trois églises : l’une en l’honneur de saint Omer, la seconde, sous le nom de saint Vaast, et la troisième, sous l’invocation de saint Martin de Tours. Ayant ensuite mis un bon ordre dans sa communauté, elle en établit abbesse sainte Déotile, et se renferma dans une cellule pour ne plus s’occuper que de la prière. Sainte Berthe mourut vers l’an 725.

Les parents et les enfants ont à veiller. contre les mauvais exemples de leurs amis ou les leurs propres ; contre les scandales du siècle, qui s’en prennent ouvertement à tout ce qui est vertueux ; contre les pièges secrets que la malice tend à l’innocence.

Quelles sont les reliques de sainte Berthe ?

L’abbaye de Blangy, fondée en 682 par sainte Berthe, continua, après sa mort, de se distinguer par une grande régularité. Vers la fin du IXe siècle, elle donna une hospitalité généreuse aux religieux de Fontenelle, obligés de fuir devant les Normands. Puis, forcées elles-mèmes de se dérober par la fuite à la fureur de ces terribles hommes du nord, les religieuses de Blangy se retirèrent en Allemagne, où elles reçurent à leur tour l’hospitalité dans l’abbaye d’Herasten. Elles avaient emporté avec elles le plus précieux de leurs trésors, les reliques de sainte Berthe et de ses filles, et ces reliques, avaient été glorifiées tout le long de la route par une suite non interrompue de miracles. Cependant, les Normands détruisirent l’abbaye et les églises, et pendant un siècle cette demeure angélique fut transformée en désert. Au commencement du XIe siècle, quelques prêtres vinrent se fixer à Blangy ; deux d’entre eux, Albin et Ebroïn, se rendirent en Allemagne, en 1031, et rapportèrent les corps de sainte Berthe et de ses filles. En 1032, Roger, comte de Saint-Pol, fit venir des religieux de l’abbaye de Fécamp, lesquels, joints aux écclésiastiques dont nous venons de parler, formèrent une communauté d’hommes qui commença à mener une vie sainte selon la Règle de Saint-Benoît. Cette abbaye de l’Ordre de Saint-Benoit exista jusqu’en 1791.

Comment représente-t-on sainte Berthe ?

On trouve sainte Berthe représentée : avec une église sur la main, parce qu’elle est fondatrice de monastère ; tenant la crosse abbatiale, symbole de sa dignité ; en compagnie de ses deux filles Gertrude et Déotile qui prirent le voile en même temps qu’elle ; devant l’autel, avec une de ses deux filles. Un seigneur ayant formé le projet d’enlever celle-ci de son monastère, Berthe conduisit cette enfant au pied de l’autel en disant au prétendant qu’il avait Dieu pour rival et qu’il passât outre s’il l’osait ; traçant avec sa quenouille une petite rigole au pied d’une source, et retournant à son monastère, suivie par un ruisseau qui va désaltérer ses sœurs qui manquent d’eau.

Oraison

O Dieu, l’unique espérance des âmes saintes, qui, exilées de vous sur la terre, ressentent vivement la douleur de cette séparation : faites qu’occupés nuit et jour de la prière à l’exemple de la bienheureuse Berthe, nous méritions de participer avec elle aux consolations célestes, par J.-C. N.-S. Ainsi soit-il.

Sainte Berthe

Fondatrice et abesse de Blangy, en Artois.

Ste-Berthe-de Blangy

Présentation

Fête saint : 04 Juillet

Temps de lecture : 3 min.

Date : 723
Pape : Grégoire II
Roi de France : Thierry II

Sommaire

Pensée

Jamais les parents ne comprendront assez la grave responsabilité que laissent peser sur eux l’éducation de leurs enfants et le soin de leur établissement ! Jamais les enfants n’auront assez de reconnaissance pour la sollicitude de leurs pieux parents à cet égard.

Pratique

Ayez vraiment un coeur de père et de mère.

Priez

Pour vos parents.