La Vie des Saints

Logo-La-Vie-des-Saints

D’après les Bollandistes, le père GIRY, les propres des diocèses et tous les travaux hagiographiques. Vies des Saints de l’Ancien et du Nouveau Testament, des Martyrs, des Pères, des Auteurs Sacrés et ecclésiastiques, des Vénérables, et autres personnes mortes en odeur de sainteté.

Histoire des Reliques, des pèlerinages, des Dévotions populaires, des Monuments dus à la piété depuis le commencement du monde jusqu’aujourd’hui.

Histoire des Saints, des Reliques, des pèlerinages, des Dévotions populaires, des Monuments dus à la piété depuis le commencement du monde jusqu’aujourd’hui.

La Vie des Saints Webp

Saint Pierre, l'un des douze apôtres de Jésus-Christ, est une figure emblématique du christianisme et de l'histoire de l'Église catholique.

Né Simon, il fut renommé par Jésus comme « Pierre », ce qui signifie « rocher », symbolisant sa future position de leader de l’Église. Pierre était pêcheur de profession avant de répondre à l’appel de Jésus pour devenir l’un de ses disciples.

Cette célèbre déclaration de Jésus à Pierre, “Tu es Pierre, et sur cette pierre, je bâtirai mon Église” (Matthieu 16:18), est l’un des passages les plus significatifs des Évangiles et forme le fondement de l’autorité papale dans l’Église catholique.

Dans ce passage, Jésus adresse cette parole à Pierre après que celui-ci a professé sa foi en lui comme le Messie, le Fils du Dieu vivant. Jésus joue sur les mots, car le nom “Pierre” (en grec “Petros”) signifie “rocher”. Il associe alors cette confession de foi de Pierre à la fondation de son Église.

Cette déclaration est interprétée par les catholiques comme une affirmation de l’autorité de Pierre en tant que chef des apôtres et le premier pape de l’Église catholique. Le fait que Jésus utilise un jeu de mots entre le nom de Pierre et la “pierre” sur laquelle il bâtira son Église est compris comme une confirmation de cette autorité.

Dans la tradition catholique, Pierre est considéré comme le roc sur lequel repose l’Église, et ses successeurs, les papes, sont considérés comme ses héritiers légitimes. Cette déclaration de Jésus à Pierre établit donc le fondement de la primauté papale et de la structure hiérarchique de l’Église catholique.

Il est souvent considéré comme le chef des apôtres et le premier pape de l’Église catholique. Après la résurrection de Jésus, Pierre joua un rôle central dans la propagation du christianisme, notamment lors de la Pentecôte, où il prononça un discours puissant qui amena de nombreux auditeurs à se convertir. Son leadership et son autorité furent essentiels dans les premières communautés chrétiennes, et il fut souvent le porte-parole des apôtres.

Saint Pierre avait un lien étroit avec Saint Jean-Baptiste et son frère André, qui étaient tous deux des disciples de Jean-Baptiste avant de devenir disciples de Jésus.

André, le frère de Pierre, était en fait l’un des premiers disciples de Jean-Baptiste, et c’est lui qui introduisit Pierre à Jésus.

Selon l’Évangile de Jean, André, après avoir entendu le témoignage de Jean-Baptiste sur Jésus comme l’Agneau de Dieu, suivit Jésus et resta avec lui pendant un certain temps. Puis, après avoir été convaincu de la nature messianique de Jésus, André alla trouver son frère Simon, qu’il présenta à Jésus. 

Cette connexion entre Pierre, André et Jean-Baptiste montre l’importance des relations personnelles dans le mouvement des premiers disciples de Jésus. Ils étaient tous liés par leur recherche spirituelle et leur désir de suivre le Messie attendu. Jean-Baptiste a joué un rôle crucial en préparant le chemin pour la venue de Jésus, et ses disciples, dont Pierre et André, ont été parmi les premiers à reconnaître Jésus comme le Messie attendu.

Après avoir rejoint Jésus, Pierre et André sont devenus des membres éminents du cercle des douze apôtres, les plus proches compagnons de Jésus. Le lien initial entre Jean-Baptiste, Pierre et André a donc joué un rôle fondamental dans la formation du groupe des disciples de Jésus et dans l’établissement de l’Église chrétienne naissante.

Pierre est surtout connu pour sa foi inébranlable en Jésus, mais aussi pour ses faiblesses humaines, notamment son reniement de Jésus lors de son arrestation. Cependant, il trouva rédemption et resta un pilier de l’Église jusqu’à sa mort.

Son martyre, traditionnellement daté de l’an 64 ou 67, est un élément central de sa légende. Selon la tradition, Pierre aurait été crucifié la tête en bas à sa propre demande, car il ne se sentait pas digne de mourir de la même manière que Jésus.

L’héritage de saint Pierre est immense. Il est considéré comme le premier évêque de Rome et le fondateur de l’Église de Rome, et il est vénéré comme saint par les catholiques, les orthodoxes et de nombreuses autres confessions chrétiennes. La basilique Saint-Pierre au Vatican est érigée sur le site supposé de son tombeau et reste l’un des lieux de pèlerinage les plus importants pour les fidèles du monde entier.

En résumé, saint Pierre incarne la foi, la détermination et la rédemption. Son rôle dans l’histoire du christianisme est immense, et son influence perdure à travers les siècles dans la foi et la pratique des millions de chrétiens à travers le monde.

Que de consolations, que d’espérances sont le partage de ceux qui quittent tout pour J.-C. ! Ils jouissent des promesses les plus magnifiques, en échange de choses de néant, qui occasionnent des inquiétudes, des craintes, des dangers ; en échange de biens qui embarrassent quand on les possède, qui déchirent quand on les perd, et qui souillent le cœur quand on s’y attache. Usez donc du monde comme n’en usant pas, vivez-y comme étranger, et sans y attacher votre cœur.

Quelles sont les reliques de saint Pierre ?

Saint Pierre ayant été déposé dans les grottes du Vatican, sur la voie Triomphale, cette montagne qu’une si riche dépouille a rendue plus vénérable que n’était auparavant le Capitole, fut plus tard renfermée dans la ville, et les Papes y ont fait bâtir la basilique de Saint-Pierre, qui est le plus riche et le plus superbe édifice qui ait jamais été vu dans le monde. En effet, ni le temple d’Éphèse, si renommé parmi les païens, ni celui de Salomon, si célèbre parmi les Juifs, ni Sainte Sophie de Constantinople, qui est présentement la principale mosquée des Turcs, ni l’Escurial de Madrid, ni les cathédrales d’Amiens, de Beauvais, de Reims et de Paris, que nous avons en France, n’ont rien de comparable à celle auguste basilique : elle est toute bâtie de marbre dedans et dehors ; sa grandeur et son élévation sont merveilleuses ; son pavé, ses murailles et sa voûte sont si admirablement ornés, qu’ils semblent avoir épuisé toute la force de l’art : son dôme, qui monte, pour ainsi dire, jusqu’aux nues, est un abrégé de toutes les beautés de la peinture, de la sculpture et de l’architecture ; sa couverture est de plomb et de cuivre doré. Enfin, tout y est si rare et si exquis, qu’il surpasse tout ce qu’on s’en peut imaginer. C’est dans un lieu si magnifique reposent les cendres précieuses du pêcheur, afin que tout le monde connaisse combien Dieu honore ses amis, et combien il est avantageux de vivre et de mourir à. son service. On ne peut exprimer la dévotion de tous les peuples pour visiter son sépulcre. On y a vu de tout temps une infinité de pèlerins de tous les coins de la terre. Les empereurs, les rois et les plus grands princes du monde y sont venus implorer le secours de celui qui a été tiré d’une barque pour être fait le pasteur de l’Église. Les infidèles mêmes, et les hérétiques ont été comme forcés de le respecter. Lorsque Alaric, roi des Goths, prit Rome, ayant permis le pillage à ses soldats, il voulut que les basiliques de Saint-Pierre et de Saint-Paul fussent des asiles, et défendit de toucher ni aux personnes ni aux biens qui seraient dans leur enceinte : et lorsque l’impératrice Théodora commanda à Anthime de se saisir du pape Vigile, en quelque lieu qu’il le pût prendre, elle en excepta la basilique saint Pierre, comme un lieu si saint et si auguste, qu’il devait être exempt de toutes sortes de violences.

Oraison

O Dieu, qui avez consacré cet heureux jour par le martyre de votre apôtre Pierre : faites que votre Église soit toujours fidèle à observer les préceptes de ceux qui ont été les premiers ministres de la religion sainte qu’elle professe. Nous vous en supplions par J.-C. N.-S. Ainsi soit-il.

Saint Pierre : Premier Apôtre et Pilier de l’Église

Prince des apôtres, ✞ 66.

Saint Pierre by Theophilia

Présentation

Fête saint : 29 Juin

Temps de lecture : 3 min.

Date : 66
Empereur : Néron

Sommaire

Pensée

« Pierre, m’aimez-vous ? disait le divin Sauveur au chef des Apôtres. — Oui, Seigneur, vous savez que je vous aime…et, fallût-il mourir pour vous en donner la preuve, je mourrais plutôt que de vous être infidèle. »

Pratique

Tenez-vous à l’abri de la présomption, et aussi du découragement.

Priez

Pour la sainte Eglise romaine.