La Vie des Saints

Logo-La-Vie-des-Saints

D’après les Bollandistes, le père GIRY, les propres des diocèses et tous les travaux hagiographiques. Vies des Saints de l’Ancien et du Nouveau Testament, des Martyrs, des Pères, des Auteurs Sacrés et ecclésiastiques, des Vénérables, et autres personnes mortes en odeur de sainteté.

Histoire des Reliques, des pèlerinages, des Dévotions populaires, des Monuments dus à la piété depuis le commencement du monde jusqu’aujourd’hui.

Histoire des Saints, des Reliques, des pèlerinages, des Dévotions populaires, des Monuments dus à la piété depuis le commencement du monde jusqu’aujourd’hui.

La Vie des Saints Webp

Hagiographie

Saint Jean l’Évangéliste était frère de Jacques le Majeur. Ils travaillaient tous deux à raccommoder leurs filets sur le bord de la mer de Galilée, lorsque Jésus-Christ les appela à sa suite. Ce divin Sauveur avait pour Jean une affection particulière, en sorte que le saint Évangéliste dit, en parlant de lui-même, le disciple que Jésus aimait, et les saints Pères assignent trois causes particulières de cette prédilection : l’amour de Jean pour son Maître, sa douceur et ses inclinations pacifiques, enfin sa pureté virginale. Aussi Jésus-Christ, voulut-il le rendre témoin de ses actions les plus éclatantes, et, à la dernière cène, il le plaça auprès de lui, et lui permit même de reposer sa tête sur son sein. Jean fut le seul qui n’abandonna point son Maître durant sa passion ; et il mérita ainsi que Jésus lui confiât le soin de la sainte Vierge, et la donnât, dans sa personne, à tous les fidèles pour Mère. Il dut subir l’épreuve du martyre ; mais Dieu fit des miracles pour l’arracher à la mort. Après bien des travaux et des souffrances, il mourut à Éphèse, dans une extrême vieillesse, l’an 100. Dans ses dernières années, il ne prêcha que la charité fraternelle, et toutes ses lettres, comme son Évangile, respirent surtout le parfum de cette vertu.

La charité caractérise la vertu de saint Jean Évangéliste, et prenait sa source dans l’amour qu’il avait pour Jésus-Christ. Sans cet amour, personne ne peut plaire à Dieu… Aimons donc Dieu, puisqu’il nous a aimés le premier. Voilà le fondement de la vie spirituelle, sur lequel le saint apôtre revient souvent.. Jésus-Christ, dont la charité est sans bornes, nous recommande d’imiter son amour pour les hommes ; il nous presse de nous aimer les uns les autres pour l’amour de lui, de supporter les faiblesses de nos semblables, de leur pardonner comme nous désirons que Dieu nous pardonne, et de vivre en paix avec tous autant que possible. Voilà ce que répétait aussi sans cesse le disciple bien-aimé.

Quels sont les attributs de saint Jean ?

Saint Jean est représenté accompagné d’un aigle. Historien, si l’on peut parler ainsi, de la génération éternelle du Verbe, et de l’action divine du Fils de Dieu en dehors de l’Incarnation, il a été comparé à l’aigle qui fixe son regard sur le soleil sans ciller ; parce que jamais langage humain n’avait abordé ces hauteurs de doctrine, ni ne l’avait rendue en termes si éclatants de lumière. On lui met quelquefois à la main un calice, d’où sort un serpent. Il est probable que cet attribut est tiré d’une légende peu cer­taine où l’on voit que l’Apôtre aurait été condamné, à Éphèse, à boire du poison qui d’ailleurs ne lui aurait fait aucun mal. D’autres pensent que ce calice figure le calice de l’Eucharistie dont il a parlé d’une manière si admirable : le serpent, qui était chez les anciens le symbole de la vie, signifierait la vie éternelle que l’on puise dans le Saint-Sacrement.

Quels sont les reliques de saint Jean ?

L’église de Saint-Jean de Latran possède, dans une belle urne en argent doré, les chaînes dont saint Jean fut lié lorsqu’on l’amena d’Éphèse à Rome. Dans la chapelle Saint-François, on voit la coupe ou tasse dans laquelle saint Jean but, sur l’ordre de Domitien, un poison mortel, mais qui, par une permission de Dieu, ne lui fit aucun mal. Sous l’autel majeur, dans la Confession, qui était la prison où il fut détenu, on expose aussi la tunique, enfermée dans une cassette en argent doré, avec laquelle le Saint ressus­cita les ministres de l’empereur, morts subitement pour avoir goûté à ce même poison dont il avait bu impunément. Jean, diacre, dans la Vie de saint Grégoire le Grand, observe particulièrement que, quand on la dépliait dans un temps de sécheresse, on obtenait de la pluie, de même qu’elle ramenait le beau temps lorsque les pluies étaient trop abondantes ; enfin, que les lampes devant l’autel où l’on avait mis cette précieuse relique s’al­lumaient quelquefois d’elles-mêmes et brûlaient sans que l’huile se con­sumât. Saint Grégoire de Tours dit qu’il ne pleuvait jamais au lieu où il avait dicté son Évangile, quoiqu’il fût à découvert.

Tous les Pères de l’Église et les écrivains ecclésiastiques lui donnent de très-grands éloges que l’on peut voir dans leurs œuvres, et qui sont tirés des lumières admirables et des faveurs extraordinaires qu’il a reçues du ciel. Il suffira, pour finir cette vie, de remarquer qu’il a renfermé toutes les différences de saints, nous voulons dire qu’il a été prophète, apôtre, évangéliste, docteur, martyr et vierge. Mais, surtout, il a été le Disciple que Jésus aimait, disciple le plus chéri de son Maitre, disciple le mieux instruit par son Maitre, disciple le plus affectionné pour son. Maitre : Rie est discipulus ille.

Oraison

Répandez, Seigneur, sur votre Église, la lumière de vos miséricordes ; afin qu’éclairée par les divines instructions de votre bienheureux apôtre et évangéliste Jean, elle arrive au bonheur éternel. Par J.-C. N.-S. Ainsi soit-il.

Saint Jean

Apôtre et évangéliste

Saint Jean l'Évangéliste by Theophilia

Présentation

Fête saint : 27 Décembre

Temps de lecture : 3 min.

Date : 101
Pape : Saint Evariste
Empereur : Trajan

Sommaire

Pensée

Si l’on aime si peu Notre-Seigneur, c’est qu’on le connaît peu ; et on ne le connaît point, parce qu’on ne veut pas s’élever au-dessus de la chair et du sang, et conserver son coeur pur.

Pratique

Travaillez sans relâche à acquérir une plus grande connaissance et un plus grand amour de Jésus-Christ.

Priez

Pour les personnes sujettes à des vivacités de caractère.