Logo-La-Vie-des-Saints

D’après les Bollandistes, le père GIRY, les propres des diocèses et tous les travaux hagiographiques. Vies des Saints de l’Ancien et du Nouveau Testament, des Martyrs, des Pères, des Auteurs Sacrés et ecclésiastiques, des Vénérables, et autres personnes mortes en odeur de sainteté.

Histoire des Reliques, des pèlerinages, des Dévotions populaires, des Monuments dus à la piété depuis le commencement du monde jusqu’aujourd’hui.

Histoire des Saints, des Reliques, des pèlerinages, des Dévotions populaires, des Monuments dus à la piété depuis le commencement du monde jusqu’aujourd’hui.

La Vie des Saints Webp

Hagiographie

Saint Irénée naquit vers l’an 120 de Jésus-Christ. Ses parents le mirent sous la conduite de saint Polycarpe, évêque de Smyrne. Ce fut à une si sainte école qu’il puisa cette science de la religion qui le rendit depuis un des plus beaux ornements de l’Église et la terreur des hérétiques. Saint Polycarpe lui forma tout à la fois l’esprit et le cœur par ses leçons et ses exemples, et de son côté le disciple tira tout l’avantage possible du bonheur qu’il avait de vivre sous un tel maitre. Personne n’avait fait plus de recherches que lui pour s’instruire de toutes sortes de doctrines, afin de pouvoir réfuter victorieusement les hérésies des premiers siècles, qui ne furent qu’un mélange grossier de fables, de philosophie et de christianisme. Saint Polycarpe l’envoya dans les Gaules pour prêcher l’Évangile. Ses éminentes vertus le firent élever au sacerdoce par saint Pothin, premier évêque de Lyon. Après le martyre de saint Pothin, il fut élu à sa place, et dès ce moment, il donna un libre cours à son zèle ; et, non content de veiller sur son troupeau, il étendit encore sa sollicitude sur les contrées d’alentour. Autant Irénée était modéré dans ce qui n’intéressait pas le fond de la religion, autant il était vif et pressant contre tous les genres d’erreurs ; et ce qui nous reste de ses ouvrages montre également sa capacité et son zèle à défendre la vraie foi. Il la confessa lui-même devant les tyrans, et la scella de son sang, l’an 202, avec un grand nombre de fidèles.

Il est beau d’être fort, et de se dépouiller de sa force quand le service de Dieu l’exige. Les chrétiens de la primitive Église auraient été assez forts pour se délivrer des mauvais traitements qu’on leur faisait endurer ;  mais ils savaient que leur religion prescrivait d’obéir aux princes et aux magistrats dépositaires de leur autorité, et que, dans le cas où ils ordonnaient quelque chose de contraire à la loi de Dieu, il valait mieux perdre la vie que de se révolter 

Comment est représenté saint Irénée ?

On trouve saint Irénée représenté avec un flambeau à la main, soit comme docteur, soit en sa qualité d’apôtre de Lyon : l’Évangile est en effet une lumière qui dissipe la nuit de l’erreur.

Quelles sont les reliques de saint Irénée ?

Le corps de saint Irénée fut enlevé à la faveur des ténèbres par le saint prêtre Zacharie et déposé dans les catacombes de Lyon, avec ceux des autres martyrs de la persécution. On éleva plus tard, à l’extrémité de la ville, une basilique sur la crypte où saint Irénée avait tant de fois réuni ses enfants, et où ses dépouilles mortelles avaient été ensuite religieusement déposées.

Les fidèles ont conservé ce riche trésor avec beaucoup de vénération jusqu’en l’année 1562 : les Huguenots, qui exercèrent alors mille impiétés contre les saintes reliques, ayant pillé la châsse de notre Saint, jetèrent une grande partie de ses ossements dans le Rhône et une autre partie dans la boue ; quant au crâne de son chef sacré, ils le roulèrent çà et là par les rues, et le laissèrent enfin dans un égout ; mais il en fut tiré presque en mème temps par la piété d’un chirurgien, qui le garda dans sa maison jusqu’à ce que, les troubles des guerres civiles étant apaisés, l’archevêque avec son clergé, accompagné des magistrats de la ville, le transportèrent solennellement dans une procession générale, comme une précieuse relique, du lieu où il était en une église dédiée sous le nom de Saint-Irénée.

Quant à la basilique, elle fut renversée en partie par les sectaires, puis relevée et de nouveau détruite, lors du mémorable et cruel siège de Lyon. La basilique actuelle de Saint-Irénée est à peu près entièrement neuve : elle n’a d’antique que les substructions de l’abside et son église souterraine ; elle touche au magnifique palais formant le refuge Saint-Michel, qui possède une charmante église. Près d’elle aussi se trouve une fontaine dont l’ornementation et le caractère font honneur au goût de l’architecte.

Oraison

O Dieu, qui êtes la force invisible de ceux qui combattent pour vous : écoutez favorablement nos humbles demandes, et daignez nous soutenir contre les artifices et les attaques des esprits de ténèbres, par les mérites et les prières des saints martyrs Irénée et ses compagnons, dont nous célébrons le glorieux triomphe. Nous vous le demandons par Jésus-Christ Notre-Seigneur. Ainsi soit-il.

Saint Irénée

Évêque de Lyon, Docteur de l'Église et martyr

Saint Irénée de Lyon

Présentation

Fête saint : 28 Juin

Temps de lecture : 3 min.

Date : 120-202
Pape : Saint Sixte Ier ; saint Zéphirin
Empereur : Adrien ; Septime Sévère

Sommaire

Pensée

« Tous ceux qui osent dire que Jésus-Christ ne s’est fait homme qu’en apparence, ou qu’il n’a point souffert dans sa chair, demeurent soumis à l’ancien anathème prononcé contre Adam » (saint Irénée).

Pratique

Éloignez de votre esprit toute idée de vengeance.

Priez

Pour la paix et la religion en France.