La Vie des Saints

Logo-La-Vie-des-Saints

D’après les Bollandistes, le père GIRY, les propres des diocèses et tous les travaux hagiographiques. Vies des Saints de l’Ancien et du Nouveau Testament, des Martyrs, des Pères, des Auteurs Sacrés et ecclésiastiques, des Vénérables, et autres personnes mortes en odeur de sainteté.

Histoire des Reliques, des pèlerinages, des Dévotions populaires, des Monuments dus à la piété depuis le commencement du monde jusqu’aujourd’hui.

Histoire des Saints, des Reliques, des pèlerinages, des Dévotions populaires, des Monuments dus à la piété depuis le commencement du monde jusqu’aujourd’hui.

La Vie des Saints Webp

Hagiographie

Saint Ignace fut disciple des Apôtres, qui l’élevèrent sur le siège d’Antioche après la mort de saint Evode. Un tel choix prouvait son mérite ; aussi fut-il un modèle de toutes les vertus épiscopales pendant quarante ans qu’il gouverna cette Église. Il fit en toutes circonstances paraître tant de sagesse qu’il devint l’oracle de toutes les Églises voisines. Il y avait longtemps que son amour pour Jésus-Christ le faisait soupirer après le martyre, lorsque l’empereur Trajan, passant par Antioche, apprit avec quel zèle Ignace prêchait la religion chrétienne. Il le fit venir, et ses promesses ayant été aussi inutiles que ses menaces, il ordonna qu’il fut mis dans les fers, et conduit à Rome, pour y être exposé aux bêtes et servir de spectacle au peuple !… Ce fut pendant ce voyage qu’Ignace écrivit ces sept épîtres si fameuses dans l’antiquité par l’esprit apostolique et les sentiments généreux dont elles sont animées. Un des points sur lesquels le saint évêque insiste le plus fortement, c’est l’horreur qu’un vrai chrétien doit avoir du schisme et de l’hérésie. Mais sa lettre aux Romains, surtout, est dictée par un cœur embrasé du plus ardent amour pour Jésus-christ. « Je suis, dit-il, le froment de Dieu, je dois être moulu par les dents des bêtes, je crains qu’elles ne m’épargnent ; s’il en était ainsi, je les irriterais moi-même ».  Il arriva à Rome l’an 107, et, ayant été sur-le-champ mené à l’amphithéâtre, il y fut en un instant dévoré par les lions. Ses ossements, recueillis avec respect, furent portés d’abord à Antioche, et rapportés ensuite à Rome sous le règne d’Héraclius.

Le vrai chrétien  vit de la foi, caché en J.-C, se fortifiant dans l’homme intérieur par son Saint-Esprit. Pour être digne de son nom et de son caractère, il faut qu’il souffre sans cesse violence dans son corps, dans son esprit, dans son cœur.

Comment représente-t-on saint Ignace ?

On représente saint Ignace d’Antioche avec une harpe près de lui ; écoutant un concert céleste, parce que, comme nous l’avons dit, il aurait réglé le chant religieux en Syrie, d’après ce qu’il avait entendu exécuter par les Anges.

Le peintre espagnol Ribera a fait un grand tableau plein de fougue du martyre de saint Ignace. Plusieurs artistes du XVIe siècle ont peint la scène de l’amphithéâtre. Un lion lui ouvre la poitrine avec sa griffe et l’on aper­çoit le nom de Jésus écrit en caractères éclatants sur son cœur, par allusion, sans doute, à son nom de Théophore, Porte-Dieu.

Le monogramme de Jésus-Christ et une harpe, tels sont donc les princi­paux attributs de saint Ignace

Une miniature du Ménologe grec représente la cérémonie de la transla­tion de ses reliques de Rome à Antioche. On y remarque le cercueil renfer­mant les saintes reliques soutenues par deux ecclésiastiques. Un évêque tenant un livre et un encensoir, accompagné de prêtres portant des torches, est près d’entrer dans la ville.

Oraison

Dieu tout-puissant et éternel, qui êtes admirable dans la vertu de tous vos Saints, donnez-nous de nous réjouir avec reconnaissance en célébrant la mémoire du bienheureux Ignace, qui, martyr et pontife de votre Fils, a rendu témoignage par son sang aux œuvres de son saint ministère, et a confirmé par son exemple ce qu’il a enseigné par ses paroles. Par le même J.-C. N.-S. Ainsi soit-il.

Saint Ignace

Évêque d'Antioche et Martyr

Saint Ignace Martyr

Présentation

Fête saint : 01 Février

Temps de lecture : 3 min.

Date : 107 ou 116
Pape : Saint Évariste
Empereur : Trajan

Sommaire

Pensée

Ce qui fait le chrétien, ce ne sont pas les apparences, c’est la solidité de la vertu et la grandeur d’âme dans les épreuves. C’est sous le poids des chaînes que l’on porte pour J.-C. qu’on apprend à ne rien désirer de temporel et de vain.

Pratique

Excitez-vous au désir de souffrir pour J.-C.; ou au moins subissez avec courage les épreuves que la divine Providence vous envoie.

Priez

Pour les persécuteurs de la foi et de la vertu