La Vie des Saints

Logo-La-Vie-des-Saints

D’après les Bollandistes, le père GIRY, les propres des diocèses et tous les travaux hagiographiques. Vies des Saints de l’Ancien et du Nouveau Testament, des Martyrs, des Pères, des Auteurs Sacrés et ecclésiastiques, des Vénérables, et autres personnes mortes en odeur de sainteté.

Histoire des Reliques, des pèlerinages, des Dévotions populaires, des Monuments dus à la piété depuis le commencement du monde jusqu’aujourd’hui.

Histoire des Saints, des Reliques, des pèlerinages, des Dévotions populaires, des Monuments dus à la piété depuis le commencement du monde jusqu’aujourd’hui.

La Vie des Saints Webp
[flexy_breadcrumb]

Saint Euphrone

À Tours, saint Euphrone, évêque. 573.

Hagiographie de saint Euphrone

Euphrone, issu de race sénatoriale, et neveu de saint Grégoire, évêque de Langres (541), embrassa la cléricature dès sa jeunesse et donna l’exemple de toutes les vertus et de toutes les bonnes œuvres. Il succéda à Gontbaire dans le gouvernement de l’Église de Tours. Son humilité, sa douceur, son affabilité le firent bien venir de tout le monde.

Il assista au troisième concile de Paris, et convoqua lui-même le deuxième concile de Tours (566), auquel vinrent siéger saint Prétextat de Rouen et saint Germain de Paris, et beaucoup d’autres évêques de ces trois provinces. Un incendie ayant dévoré la plus grande partie de la ville de Tours et toutes ses églises, Euphrone consola ses ouailles malheureuses dans les entrailles d’un bon Pasteur, et sa charité fut leur principal refuge. Deux basiliques furent relevées à ses frais. II couvrit l’église de Saint-Martin avec des lames d’étain, en quoi il fut aidé par la munificence du roi Clotaire Ier (497-561). Il profita de son crédit auprès du roi Caribert (561-567) pour défendre la ville de Tours contre les exactions des collecteurs d’impôts et pour faire confirmer les immunités de cette ville par l’autorité royale. Il bénit l’oratoire élevé en l’honneur de sainte Maure et de sainte Britte, et fut choisi avec d’autres évêques par le roi d’Austrasie, Sigebert Ier (561-515), pour porter solennellement un morceau de la vraie Croix au monastère de Sainte-Radegonde à Poitiers.

Après avoir brillé par le don des miracles et par celui de prophétie, il rendit son âme à Dieu, étant septuagénaire, et après dix-sept ans d’épiscopat. Son successeur fut l’illustre saint Grégoire de Tours (539-593) que l’Église honore le 11 novembre.

Son corps fut enseveli avec honneur dans l’église de Saint-Martin.

Saint Euphrone
Fête saint : 04 Août
Saint Euphrone
Présentation
Titre : Archevêque de Tours
Date : 573
Pape : Jean III

Euphrone, issu de race sénatoriale, et neveu de saint Grégoire, évêque de Langres (541), embrassa la cléricature dès sa jeunesse et donna l'exemple de toutes les vertus et de toutes les bonnes œuvres. Il succéda à Gontbaire dans le gouvernement de l'Église de Tours. Son humilité, sa douceur, son affabilité le firent bien venir de tout le monde.

Auteur

Emmanuel Mathiss de la Citadelle
Les Petits Bollandistes - Vies des Saints - Septième édition - Bloud et Barral - 1876 -
Sainte Marie Madeleine
Surnommée la Pécheresse de l'Évangile.
22 juillet
À Marseille, naissance au ciel de sainte Marie-Madeleine, de laquelle Notre-Seigneur chassa sept démons, et qui mérita de le voir la première après sa résurrection. ✞ Ier s.
Saint Syméon Stylite
Le Stylite
5 janvier
A Antioche, saint Syméon, moine, qui vécut plusieurs années demeurant sur une colonne, ce qui lui a fait donner le surnom de Stylite ; toute sa vie ne fut qu’une longue suite de prodiges. 502.