La Vie des Saints

Logo-La-Vie-des-Saints

D’après les Bollandistes, le père GIRY, les propres des diocèses et tous les travaux hagiographiques. Vies des Saints de l’Ancien et du Nouveau Testament, des Martyrs, des Pères, des Auteurs Sacrés et ecclésiastiques, des Vénérables, et autres personnes mortes en odeur de sainteté.

Histoire des Reliques, des pèlerinages, des Dévotions populaires, des Monuments dus à la piété depuis le commencement du monde jusqu’aujourd’hui.

Histoire des Saints, des Reliques, des pèlerinages, des Dévotions populaires, des Monuments dus à la piété depuis le commencement du monde jusqu’aujourd’hui.

La Vie des Saints Webp

Saint Dominique : Fondateur des Dominicains et Apôtre de la Vérité

Saint Dominique naquit en 1170 dans la Vieille-Castille, issu d’une famille illustre. Dès son plus jeune âge, sa mère lui inspira l’amour de la pureté, une tendre dévotion à la sainte Vierge, et une charitable compassion pour les malheureux. Sa vie, dédiée à la prière, à la prédication et à la lutte contre l’hérésie, a profondément marqué l’histoire de l’Église catholique.

Une Éducation Exemplaire

Dominique fit ses études avec distinction avant de rejoindre le chapitre d’Osma. Ses études brillantes et sa dévotion fervente le préparèrent à une vie de service ecclésiastique. Il accompagna l’évêque d’Osma en France pour négocier le mariage de Ferdinand de Castille, et c’est lors de ce voyage qu’il fut profondément touché par la situation des provinces méridionales dévastées par l’hérésie des Albigeois.

Mission en France

Avec la permission du pape, Dominique et l’évêque entreprirent une mission pour combattre l’hérésie. Rapidement, Dominique se retrouva à la tête de cette mission. Il utilisa des moyens spirituels et pastoraux pour prêcher et convertir : la prière, le bon exemple, des instructions solides et une patience inébranlable. Sa douceur et sa ténacité finirent par porter des fruits.

Un exemple poignant de sa charité et de sa persévérance est le récit d’un hérétique qui, offrant de le guider, le mena délibérément par des chemins rocailleux jusqu’à lui faire saigner les pieds. Dominique endura cette épreuve avec une telle douceur que le hérétique finit par se convertir.

La Dévotion du Rosaire et la Fondation de l’Ordre des Prêcheurs

Dominique institua la célèbre dévotion du rosaire, un outil puissant de prière et de méditation qui apporta beaucoup d’édification à l’Église. En 1215, il fonda l’Ordre des Prêcheurs (Dominicains), une communauté dédiée à la prédication, à l’étude et à la lutte contre l’hérésie. Les Dominicains jouèrent un rôle crucial dans l’éducation théologique et la mission évangélique de l’Église.

Un Engagement pour la Réforme et l’Éducation

En plus de son travail missionnaire, saint Dominique fonda des couvents de religieuses et travailla à la réforme de communautés existantes. Il voyait dans la formation et la discipline monastiques des moyens essentiels pour renforcer la foi et promouvoir la vérité.

Mort et Héritage

Saint Dominique mourut à Bologne en 1221. Son œuvre et son héritage continuent de vivre à travers l’Ordre des Prêcheurs, qui reste un pilier de l’enseignement théologique et de la mission évangélique dans le monde entier. Les Dominicains, fidèles à l’esprit de leur fondateur, s’engagent à prêcher la vérité, à étudier profondément les Écritures et à servir l’Église avec humilité et dévouement.

Conclusion

Saint Dominique est une figure emblématique de l’histoire de l’Église catholique. Son dévouement à la prière, à la prédication et à la lutte contre l’hérésie, combiné à une profonde humilité et compassion, en fait un modèle pour les fidèles. Son institution du rosaire et la fondation de l’Ordre des Prêcheurs sont des contributions durables à l’Église, témoignant de son engagement envers la vérité et la charité. Son exemple continue d’inspirer ceux qui cherchent à vivre leur foi avec intégrité et zèle missionnaire. Que son esprit de prière, de prédication et de service guide et inspire les générations futures à suivre les enseignements du Christ avec ferveur et dévotion.

Malheur à vous, fidèles, si vous laissez dessécher dans vos âmes l’esprit de recueillement el de prière, qui est la source de la vraie dévotion ! De ce tendre et sincère esprits de piété découle l’eau vivifiante qui communique la fécondité à toutes les vertus, qui sanctifie tous nos exercices et toutes nos actions, et sans laquelle tout est en nous sec et aride. C’est une vie céleste qui fortifie nos cœurs par l’effusion d’une joie divine ; c’est un baume qui guérit nos passions ; c’est la langue avec laquelle nous parlons à Dieu, et sans laquelle nos âmes sont muettes

Quelles sont les reliques de saint Dominique ?

Son corps demeura caché durant douze ans dans le sein de la terre ; mais enfin il se produisit lui-même, tant par une suave odeur qui s’exhalait de son tombeau, que par les miracles qui s’y faisaient ; on remarqua aussi qu’il s’enflait quelquefois visiblement, et puis qu’il se rabaissait ; le pape Grégoire IX permit de le lever de terre et de le transférer dans un endroit plus honorable de l’église de Bologne. Ce qui fut fait le 24 mai de l’an 1233, comme il est rapporté dans le martyrologe romain. Enfin, l’année d’après, le 12 juillet, le même Pontife, qui avait en l’honneur de le mettre en terre, étant informé d’un nombre considérable de miracles qui s’étaient faits et se faisaient tous les jours et en tous les endroits de l’Europe, par son intercession, fit le décret de sa canonisation, mettant sa fête au 5 août, veille de son décès, pour laisser le 6 à la solennité de la Transfiguration ; et, depuis, le pape Paul IV l’a encore avancée d’un jour, et l’a mise au 4, afin que, le 5 fût libre pour Notre-Dame des Neiges. On enleva, en 1235, de la tombe où on les avait déposées, ses précieuses reliques, et on les conserva dans un cercueil de bois de mélèse. En 1383, son chef fut détaché du corps et mis à part dans un reliquaire d’argent. Cette translation ou élévation de son chef est marquée dans quelques martyrologes au 15 février. En 1473, on lui éleva le somptueux monument qui décore l’église des Dominicains de Bologne.

Oraison

O Dieu, qui avez voulu éclairer votre Église par les mérites et par la doctrine du bienheureux Dominique, votre confesseur, faites, par l’intercession de ce saint, qu’elle ne manque point des secours temporels, et qu’elle croisse et augmente toujours dans les biens spirituels. Par J.-C. N.-S. Ainsi soit-il.

Pensée

« Pouvez-vous vous repentir de la promesse que vous avez faite à Dieu ? Pouvez-vous refuser de vous donner à lui sans réserve, et de le servir de tous vos cœurs ? » (Saint Dominique)

Pratique

Le zèle du salut des âmes.

Priez

Pour les prédicateurs

Saint Dominique : Fondateur des Dominicains et Apôtre de la Vérité

De Gusman. Fondateur de l'Ordre des Frères Prêcheurs, ✞ 1221.

Saint Dominique - Fra Angelico
Fête saint : 04 août

Temps de lecture : 3 min.

Présentation

Titre : De Gusman. Fondateur de l’Ordre des Frères Prêcheurs, ✞ 1221.
Date : 1170-1221
Pape : Alexandre III ; Honoré III
Empereur : Ferdinand II ; Ferdinand III

Sommaire

Pensée

« Pouvez-vous vous repentir de la promesse que vous avez faite à Dieu ? Pouvez-vous refuser de vous donner à lui sans réserve, et de le servir de tous vos cœurs ? » (Saint Dominique)

Pratique

Le zèle du salut des âmes.

Priez

Pour les prédicateurs