La Vie des Saints

Logo-La-Vie-des-Saints

D’après les Bollandistes, le père GIRY, les propres des diocèses et tous les travaux hagiographiques. Vies des Saints de l’Ancien et du Nouveau Testament, des Martyrs, des Pères, des Auteurs Sacrés et ecclésiastiques, des Vénérables, et autres personnes mortes en odeur de sainteté.

Histoire des Reliques, des pèlerinages, des Dévotions populaires, des Monuments dus à la piété depuis le commencement du monde jusqu’aujourd’hui.

Histoire des Saints, des Reliques, des pèlerinages, des Dévotions populaires, des Monuments dus à la piété depuis le commencement du monde jusqu’aujourd’hui.

La Vie des Saints Webp

Notre-Dame du Mont Carmel, protectrice des Carmélites, est vénérée le 16 juillet, symbolisant la foi et la dévotion mariale dans la tradition catholique. ✝️🙏

Les Carmes étaient primitivement des ermites qui vivaient sur le mont Carmel en Palestine, et qui regardaient le prophète Elie comme leur instituteur et leur modèle.

Formés en communauté vers le commencement du XVIIIe siècle, ils reçurent des règles du bienheureux Albert, patriarche latin de Jérusalem, et leur institut se répandit peu à peu par toute la chrétienté. La dévotion particulière envers la Sainte Vierge, dont ce nouvel ordre faisait profession, engagea saint Simon Stok, reclus en Angleterre, à s’y engager, et il en devint général l’an 1245.

Quelque temps après, par suite d’une vision, il institua la confrérie du Saint-Scapulaire, qui fut depuis approuvée et enrichie de grands privilèges par plusieurs papes, et que Dieu a autorisée par des miracles.

Elle a pour but de réunir sous la même livrée, et comme en un seul corps, par des pratiques de piété, tous ceux qui veulent honorer spécialement la Sainte Vierge. La pratique essentielle est de porter, au moins sous ses habits, un petit scapulaire.

Telle est l’origine de cette fête, qui se célèbre aujourd’hui dans toute l’Église.

Le saint scapulaire, vulgairement appelé le petit habit de la très sainte Vierge, est, pour les pieux enfants de Marie, un ornement qui relève l’éclat des vertus ; un vêtement qui réchauffe l’âme et entretient en elle le feu de la divine charité ; un bouclier qui nous met à l’abri des assauts de l’ennemi du salut.

Le scapulaire

Les chrétiens qui ont reçu le petit habit de Notre-Dame du Mont Carmel, appelé Scapulaire, s’ils observent fidèlement jusqu’à la mort ce qui est porté dans la Bulle de Jean XXII, peuvent espérer qu’après leur décès, ils recevront le samedi suivant une assistance spéciale de la glorieuse Mère de Dieu, assistance d’un prix et d’une valeur inestimables ; car cette auguste Mère étant si puissante auprès de son Fils, doit procurer de grands soulagements et une prompte délivrance à ceux qu’elle protège spécialement.

Le Scapulaire nous procure donc trois grands privilèges : d’abord le secours de la Sainte Vierge durant la vie, pour faire pénitence et pour pouvoir mourir dans la grâce de Dieu ; ensuite plusieurs indulgences très signalées ; enfin l’assistance de la Sainte Vierge après la mort et dans le purgatoire, pour en être délivrés plus promptement. Le premier demande que l’on porte assidûment le petit habit jusqu’au dernier soupir, que l’on soit zélé pour l’honneur de cette sainte Mère, et qu’on le défende dans toutes les occasions, tant contre les libertins que contre les hérétiques et les infidèles, et qu’on fasse tous les jours quelques prières ou dévotion, pour lui témoigner du respect et de la dépendance. Le second demande qu’on observe exactement ce qui est porté dans les Bulles des indulgences ; car il est certain qu’on ne peut en obtenir l’effet, si l’on n’en accomplit toutes les conditions. Le troisième demande que l’on se conserve inviolablement dans la pureté conforme à son état et que l’on fasse les autres choses qui ont été expliquées, suivant la Bulle du pape Jean XXII.

Le grand nombre de miracles opérés en faveur de tant de personnes revêtues de cet habit sacré, fait connaître jusqu’à l’évidence que cette pieuse pratique aujourd’hui, si répandue et si célèbre dans tout le monde catholique, est chère et agréable à la Mère de Dieu.

Quant aux miracles opérés en faveur du saint Scapulaire, comme il serait trop long de les rapporter ici, qu’il nous suffise de dire en général que souvent les embrasements ont été éteints, les tempêtes apaisées, les pointes d’épées émoussées, les balles aplaties sans faire de plaies, les maladies guéries, les captifs et les prisonniers tirés des fers, et les morts même ressuscités par le moyen de cette puissante défense. Nous devons donc admirer la bonté de la Sainte Vierge, qui nous donne un secret si facile de lui témoigner du respect et de nous procurer son secours et sa protection, et nous devons en tirer un grand motif de travailler à imiter ses vertus et à nous rendre agréables à son Fils, Jésus-Christ Notre-Seigneur.

Oraison

O Dieu, qui avez distingué l’ordre du Carmel par le nom glorieux de la bienheureuse Marie, toujours vierge et votre Mère : daignez nous accorder que, célébrant aujourd’hui sa mémoire dans un office solennel, couverts de sa protection, nous méritions d’arriver au bonheur éternel. Par J.-C. N.-S. Ainsi-il.

Notre-Dame du Mont Carmel : Patronne des Carmélites, symbole de foi

Et le saint scapulaire, ✞ 1251.

Notre-Dame-du-Mont-Carmel-et-Jésus-avec-le-scapulaire

Présentation

Fête saint : 15 Juillet

Temps de lecture : 3 min.

Date : 1251
Pape : Innocent IV
Empereur : Saint Louis

Sommaire

Pensée

Celui qui aime J.-C. doit avoir une tendre dévotion pour sa divine Mère, dont il doit porter avec joie les livrées et célébrer les fêtes avec une piété pleine de reconnaissance et de ferveur.

Pratique

Portez dignement le saint scapulaire.

Priez

Pour les associés à la confrérie de N.-D. du Mont-Carmel.