Logo-La-Vie-des-Saints

D’après les Bollandistes, le père GIRY, les propres des diocèses et tous les travaux hagiographiques. Vies des Saints de l’Ancien et du Nouveau Testament, des Martyrs, des Pères, des Auteurs Sacrés et ecclésiastiques, des Vénérables, et autres personnes mortes en odeur de sainteté.

Histoire des Reliques, des pèlerinages, des Dévotions populaires, des Monuments dus à la piété depuis le commencement du monde jusqu’aujourd’hui.

La Vie des Saints Webp
Prophète
10 avril
La fête de saint Ézéchiel, prophète, qui fut tué à Babylone par le juge du peuple d’Israël, parce qu’il le reprenait de son idolâtrie, et fut ensuite enterré dans le sépulcre de Sem et d’Arphaxad, ancêtres d’Abraham ; les fidèles viennent en grand nombre prier à son tombeau. 570 avant Jésus-Christ.
Prophète Michée
L'ancien, prophète
14 août
En Judée, saint Michée l’ancien, prophète, qu’il ne faut pas confondre avec saint Michée le Jeune, surnommé le Morasthite, et dont nous avons donné la vie, avec celle de saint Habacuc, au 15 janvier. An du monde 3i38, avant J-C. 916.
Prophète Daniel
21 juillet
À Babylone, saint Daniel, prophète. Vers 626 avant Jésus-Christ.
Prophète
10 avril
Ezéchiel
La fête de saint Ézéchiel, prophète, qui fut tué à Babylone par le juge du peuple d’Israël, parce qu’il le reprenait de son idolâtrie, et fut ensuite enterré dans le sépulcre de Sem et d’Arphaxad, ancêtres d’Abraham ; les fidèles viennent en grand nombre prier à son tombeau. 570 avant Jésus-Christ.
L'ancien, prophète
14 août
Prophète Michée
En Judée, saint Michée l’ancien, prophète, qu’il ne faut pas confondre avec saint Michée le Jeune, surnommé le Morasthite, et dont nous avons donné la vie, avec celle de saint Habacuc, au 15 janvier. An du monde 3i38, avant J-C. 916.
21 juillet
Prophète Daniel
À Babylone, saint Daniel, prophète. Vers 626 avant Jésus-Christ.

Les Prophètes

Homme qui prédit l’avenir par l’inspiration de Dieu. Dans l’Écriture sainte, ce terme n’a pas toujours le même sens ; quelquefois il signifie :

1°) Un homme doué de connaissances supérieures, soit divines, soit humaines : voilà pourquoi l’on avait donné d’abord le nom de voyants, ou d’hommes éclairés à ceux qui dans la suite furent nommés prophètes.

2°) Celui qui a une connaissance surnaturelle des choses cachées, soit pour le présent, soit pour le passé ; ainsi Samuel prophétisa, ou fit connaître à Saul que les ânesses qu’il cherchait étaient retrouvées. Les soldats qui maltraitaient notre Sauveur dans le prétoire de Pilate, lui disaient :

« Prophétise qui est celui qui t’a frappé »

3°) Un homme inspiré que Dieu fait parler, même sans qu’il comprenne tout le sens de ce qu’il dit : ainsi saint Jean observe dans son Évangile que Caïphe prophétisa en disant, au sujet de Jésus-Christ, qu’il était expédient qu’un homme mourût pour le peuple. Josèphe nomme prophètes, c’est-à-dire inspirés, les auteurs des treize premiers livres de l’Écriture sainte.

4°) Celui qui porte la parole au nom d’un autre ; Dieu dit à Moïse :

« Ton frère Aaron sera ton prophète, il parlera pour toi. »

5°) L’on appelait encore prophètes, ceux qui composaient et chantaient des hymnes ou des cantiques à la louange de Dieu, avec un enthousiasme qui paraissait surnaturel, Saul, ayant rencontré une troupe de ces chantres, se joignit à eux, et l’on fut étonné de le voir parmi les prophètes. Et lorsque, saisi d’un accès de mélancolie, il chantait dans sa maison, l’historien sacré dit qu’il prophétisait.

6°) Ce nom désignait encore un homme doué d’un pouvoir surnaturel, du don des miracles. Le corps d’Elisée prophétisa après sa mort, parce que l’attouchement de ce corps ressuscita un mort qui avait été rais dans le même tombeau : à la vue des miracles opérés par Jésus-Christ, les Juifs disaient :

« Un grand prophète s’est élevé parmi nous, et Dieu a visité son peuple. »

7°) Enfin, dans le sens propre, un prophète est un homme à qui Dieu a révélé l’avenir, auquel il a fait connaître les événements futurs que la sagesse humaine ne peut pas prévoir, et lui a donné ordre de les annoncer. Ce don surnaturel est un signe certain de mission divine ; il prouve que celui qui est doué est envoyé de Dieu. C’est dans ce sens qu’Isaïe, Jérémie, Ézéchiel, etc. ont été prophètes, et leurs prophéties sont une partie de l’ancien Testament.