Logo-La-Vie-des-Saints

D’après les Bollandistes, le père GIRY, les propres des diocèses et tous les travaux hagiographiques. Vies des Saints de l’Ancien et du Nouveau Testament, des Martyrs, des Pères, des Auteurs Sacrés et ecclésiastiques, des Vénérables, et autres personnes mortes en odeur de sainteté.

Histoire des Reliques, des pèlerinages, des Dévotions populaires, des Monuments dus à la piété depuis le commencement du monde jusqu’aujourd’hui.

La Vie des Saints Webp
Saint Philippe diacre
Diacre et ses quatre filles
6 juin
À Césarée, en Palestine, la fête de saint Philippe, l’un des sept premiers diacres. Éclatant en miracles et en prodiges, il convertit la Samarie à la foi de Jésus-Christ, baptisa l’eunuque de Candace, reine des Éthiopiens, et mourut à Césarée ; à côté de lui furent ensevelies trois de ses filles, vierges et prophétesses ; la quatrième mourut à Éphèse, remplie du Saint-Esprit. ✞ Vers 58.
Saint Boniface de Mayence
Apôtre de l'Allemagne et martyr.
5 juin
Saint Boniface, archevêque de Mayence, qui vint d’Angleterre à Rome, puis fut envoyé par Grégoire II en Allemagne pour prêcher à ces peuples la foi de Jésus-Christ. Il en convertit un grand nombre, particulièrement parmi les Frisons, et mérita d’être appelé l’Apôtre des Germains ; enfin, il fut massacré dans la Frise par les païens furieux, et consomma son martyre avec Eoban et quelques autres serviteurs de Dieu. ✞ 754.
Saint Quirin de Siscia
Évêque de Siscia
4 juin
À Siscia, en Illyrie, saint Quirin, évêque, qui, au rapport de Prudence, fut précipité dans la rivière, une meule de moulin attachée au cou, pour le nom de Jésus-Christ. Mais la pierre ayant surnagé miraculeusement, le Saint en profita pour exhorter les chrétiens qui l’entouraient à ne pas se laisser effrayer par son supplice et à ne pas chanceler dans leur foi ; après quoi, voulant gagner la palme du martyre, il pria Dieu de le laisser aller au fond de l’eau, ce qu’il obtint. ✞ 304.
Saint Pothin
Les Martyrs de Lyon
2 juin
À Lyon, les saints martyrs POTHIN, évêque ; SANCTUS, diacre ; VETTIUS-EPAGATHUS, MATURUS, P0NTICUS, BIBLIS, ATTALE, ALEXANDRE et BLANDINE, avec beaucoup d’autres, dont la lettre, envoyée par l’église de Lyon aux églises d’Asie et de Phrygie, raconte les héroïques et réitérés combats, au temps des empereurs Marc-Aurèle-Antonin et Lucius-Vérus. Parmi ces martyrs, sainte Blandine, malgré la faiblesse de son sexe, la délicatesse de sa complexion et son humble origine, soutint les plus violentes et les plus longues attaques des persécuteurs : étant demeurée inébranlable jusqu’à la fin, elle eut la gorge percée d’un coup d’épée, et suivit au martyre ceux qu’elle y avait exhortés. ✞ 177.
Saints Donatien & Rogatien
Martyrs
24 mai
À Nantes, en Bretagne, les saints martyrs Donatien et Rogatien, frères, qui sous l’empereur Dioclétien, après avoir été mis en prison, puis étendus sur le chevalet et déchirés, ensuite percés de coups de lance, eurent enfin la tête tranchée. ✞ Vers 288.
Sainte Julie de Corse
Patrone de la Corse
22 mai
Dans l’île de Corse, sainte Julie, vierge, qui gagna la couronne de l’immortalité par le supplice de la croix. ✞ Ve s.
Diacre et ses quatre filles
6 juin
Saint Philippe diacre
À Césarée, en Palestine, la fête de saint Philippe, l’un des sept premiers diacres. Éclatant en miracles et en prodiges, il convertit la Samarie à la foi de Jésus-Christ, baptisa l’eunuque de Candace, reine des Éthiopiens, et mourut à Césarée ; à côté de lui furent ensevelies trois de ses filles, vierges et prophétesses ; la quatrième mourut à Éphèse, remplie du Saint-Esprit. ✞ Vers 58.
Apôtre de l'Allemagne et martyr.
5 juin
Saint Boniface de Mayence
Saint Boniface, archevêque de Mayence, qui vint d’Angleterre à Rome, puis fut envoyé par Grégoire II en Allemagne pour prêcher à ces peuples la foi de Jésus-Christ. Il en convertit un grand nombre, particulièrement parmi les Frisons, et mérita d’être appelé l’Apôtre des Germains ; enfin, il fut massacré dans la Frise par les païens furieux, et consomma son martyre avec Eoban et quelques autres serviteurs de Dieu. ✞ 754.
Évêque de Siscia
4 juin
Saint Quirin de Siscia
À Siscia, en Illyrie, saint Quirin, évêque, qui, au rapport de Prudence, fut précipité dans la rivière, une meule de moulin attachée au cou, pour le nom de Jésus-Christ. Mais la pierre ayant surnagé miraculeusement, le Saint en profita pour exhorter les chrétiens qui l’entouraient à ne pas se laisser effrayer par son supplice et à ne pas chanceler dans leur foi ; après quoi, voulant gagner la palme du martyre, il pria Dieu de le laisser aller au fond de l’eau, ce qu’il obtint. ✞ 304.
Les Martyrs de Lyon
2 juin
Saint Pothin
À Lyon, les saints martyrs POTHIN, évêque ; SANCTUS, diacre ; VETTIUS-EPAGATHUS, MATURUS, P0NTICUS, BIBLIS, ATTALE, ALEXANDRE et BLANDINE, avec beaucoup d’autres, dont la lettre, envoyée par l’église de Lyon aux églises d’Asie et de Phrygie, raconte les héroïques et réitérés combats, au temps des empereurs Marc-Aurèle-Antonin et Lucius-Vérus. Parmi ces martyrs, sainte Blandine, malgré la faiblesse de son sexe, la délicatesse de sa complexion et son humble origine, soutint les plus violentes et les plus longues attaques des persécuteurs : étant demeurée inébranlable jusqu’à la fin, elle eut la gorge percée d’un coup d’épée, et suivit au martyre ceux qu’elle y avait exhortés. ✞ 177.
À Nantes, en Bretagne, les saints martyrs Donatien et Rogatien, frères, qui sous l’empereur Dioclétien, après avoir été mis en prison, puis étendus sur le chevalet et déchirés, ensuite percés de coups de lance, eurent enfin la tête tranchée. ✞ Vers 288.
Patrone de la Corse
22 mai
Sainte Julie de Corse
Dans l’île de Corse, sainte Julie, vierge, qui gagna la couronne de l’immortalité par le supplice de la croix. ✞ Ve s.
Apôtre et martyr
20 mai
Saint Baudile
A Nîmes, dans les Gaules, saint Baudile, martyr, qui ayant été arrêté, refusa de sacrifier, persévéra constamment dans la foi du Christ, malgré les fouets et les tourments, et par une mort précieuse, acquit la palme du martyre.
Capucin
18 mai
Saint Félix de Cantalice
À Rome, saint Félix, confesseur, de l’Ordre des Mineurs Capucins, illustre par sa charité évangélique et sa simplicité, que le pape Clément XI mit au rang des Saints. ✞ 1587.
Évêque et Martyr
7 mai
Saint - Martyr
À Cracovie, en Pologne, la fête de saint Stanislas, évêque et martyr, mis à mort par l’impie roi Boleslas. ✞ 1079.

Les Martyrs

Ce nom signifie témoins ; il désigne un homme qui a souffert des supplices, et même la mort, pour rendre témoignage de la vérité de la religion qu’il professe. On le donne par excellence à ceux qui ont sacrifié leur vie pour attester la vérité des faits sur lesquels le christianisme est fondé.

En chargeant les apôtres de prêcher l’Évangile, Jésus-Christ leur dit :

« Vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, jusqu’aux extrémités de la terre ».

Déjà, il leur avait dit : « L’on vous tourmentera et on vous ôtera la vie, et vous serez odieux à toutes les nations, à cause de mon nom ».

Et aussi « Craignez point ceux qui peuvent tuer le corps, et ne peuvent pas tuer l’âme… Si quelqu’un me confesse devant les hommes, je le confesserai devant mon Père qui est au ciel, mais si quelqu’un me renie devant les hommes, je le renierai devant mon Père ».

De là, Tertullien conclut que la foi chrétienne est un engagement au martyre, fidem martyrii debitricem. On sait avec quelle profusion le sang des chrétiens a été
répandu par les païens pendant près de trois cents ans.

Comme le témoignage des Martyrs est une preuve invincible de la vérité des faits sur lesquels notre religion est fondée, ses ennemis ont fait tous leurs efforts pour l’affaiblir. Ils ont soutenu

1°) que le nombre des martyrs a été beaucoup moindre que ne le supposent les écrivains ecclésiastiques et les compilateurs de martyrologes ;

2°) qu’il n’est pas vrai que l’on ait fait souffrir aux martyrs les tourments horribles qui sont rapportés dans leurs actes ;

3°) que la plupart ont été mis à mort, non pour leur religion, mais pour les crimes
dont ils étaient coupables, parce qu’ils étaient turbulents, séditieux, animés d’un faux zèle, et perturbateurs du repos public ;

4°) que leur courage n’a lien eu de surnaturel, que c’était un effet du fanatisme des chrétiens et de leur opiniâtreté ;

5°) que ce courage ne prouve rien, puisque les religions les plus fausses ont eu leurs martyrs ;

6°) que le culte rendu aux martyrs et à leurs reliques est superstitieux, et qu’il a été la source des plus grands abus.