Logo-La-Vie-des-Saints

D’après les Bollandistes, le père GIRY, les propres des diocèses et tous les travaux hagiographiques. Vies des Saints de l’Ancien et du Nouveau Testament, des Martyrs, des Pères, des Auteurs Sacrés et ecclésiastiques, des Vénérables, et autres personnes mortes en odeur de sainteté.

Histoire des Reliques, des pèlerinages, des Dévotions populaires, des Monuments dus à la piété depuis le commencement du monde jusqu’aujourd’hui.

Histoire des Saints, des Reliques, des pèlerinages, des Dévotions populaires, des Monuments dus à la piété depuis le commencement du monde jusqu’aujourd’hui.

La Vie des Saints Webp
Pape
19 avril
À Rome, saint Léon IX, pape, remarquable par la gloire de ses vertus et de ses miracles. ✞ 1054.
Saint Anicet
Pape
17 avril
A Rome, saint Anicet, pape et martyr, qui, dans la persécution de Marc-Aurèle-Antonin et de Lucius-Vérus, cueillit la palme du martyre. 161.
Saint Léon le Grand
Pape et Docteur de l'Église
11 avril
À Rome, saint Léon, pape et confesseur, qui, à cause de ses vertus excellentes, fut surnommé le Grand. De son temps fut célébré le saint concile de Chalcédoine, dans lequel il condamna Euty­chès par ses légats. Par son autorité, il confirma les décrets de ce même concile. ✞ 461
Saint Sixte Ier
Pape - 7e évêque de Rome
6 avril
À Rome, la naissance au ciel du bienheureux Sixte, pape et martyr, qui gouverna l’Église au temps de l’empereur Adrien et, sous Antonin le Pieux, s’exposa volontiers à la mort temporelle pour se mettre en possession du Christ. ✞ 127.
Saint Sixte III
Pape
28 mars
À Rome, saint Sixte III, pape et confesseur. ✞ 440.
Saint Grégoire
184e Pape
16 février
À Arezzo, en Toscane, le bienheureux Grégoire X, de Plaisance, qui, d’archidiacre de Liège, fut proclamé souverain pontife. Il célébra le douzième concile de Lyon, où les Grecs furent reçus dans l’unité de la foi ; les différends des princes chrétiens arrangés et le recouvrement de la Terre-Sainte résolu, il gouverna très saintement l’Église. ✞ 1276.
Pape et Docteur de l'Église
11 avril
Saint Léon le Grand
À Rome, saint Léon, pape et confesseur, qui, à cause de ses vertus excellentes, fut surnommé le Grand. De son temps fut célébré le saint concile de Chalcédoine, dans lequel il condamna Euty­chès par ses légats. Par son autorité, il confirma les décrets de ce même concile. ✞ 461
Pape - 7e évêque de Rome
6 avril
Saint Sixte Ier
À Rome, la naissance au ciel du bienheureux Sixte, pape et martyr, qui gouverna l’Église au temps de l’empereur Adrien et, sous Antonin le Pieux, s’exposa volontiers à la mort temporelle pour se mettre en possession du Christ. ✞ 127.
Pape
28 mars
Saint Sixte III
À Rome, saint Sixte III, pape et confesseur. ✞ 440.
Pape et Docteur de l'Église
12 mars
Saint Grégoire le Grand
À Rome, saint Grégoire, pape et excellent docteur de l’Église, qui, à cause de ses belles actions et pour avoir converti les Anglais à la foi du Christ, a été appelé le Grand et l’Apôtre de l’Angleterre. ✞ 604.
184e Pape
16 février
Saint Grégoire
À Arezzo, en Toscane, le bienheureux Grégoire X, de Plaisance, qui, d’archidiacre de Liège, fut proclamé souverain pontife. Il célébra le douzième concile de Lyon, où les Grecs furent reçus dans l’unité de la foi ; les différends des princes chrétiens arrangés et le recouvrement de la Terre-Sainte résolu, il gouverna très saintement l’Église. ✞ 1276.
20e Pape
20 janvier
Saint Fabien
À Rome, la naissance au ciel de saint Fabien, pape, qui ayant souffert le martyre au temps de Dèce, fut enterré dans le cimetière de Calliste. ✞ 250.
33e Pape
31 décembre
Saint Sylvestre Ier
A Rome, la naissance au ciel de saint Sylvestre, pape, qui baptisa l’empereur Constantin le Grand, confirma les décrets du Concile de Nicée, accomplit encore beaucoup d’autres saintes œuvres, et se reposa en paix. ✞ 335.
d'Espagne
11 décembre
Saint Damase
À Rome, saint Damase, pape et confesseur, qui condamna l’hérésiarque Apollinaire et rétablit sur son siège Pierre, évêque d’Alexandrie, qui en avait été chassé. Il trouva les corps de beaucoup de saints Martyrs et orna leurs tombeaux d’épitaphes en vers. ✞ 384.

Les Papes

Le nom de pape signifie père ; on l’a donné autrefois non seulement aux évêques, mais aux simples prêtres : depuis longtemps, il est réservé eu Occident aux évêques de Rome, successeurs de saint Pierre : il désigne le souverain pontife de l’Église chrétienne : et le titre de Vicaire de Jésus-Christ sur la terre, qui lui est attribué, est fondé sur l’Écriture sainte.

On peut considérer le pape sous quatre différents rapports :

1/comme pasteur de l’Église universelle,

2/comme patriarche de l’Occident, comme évêque particulier du siège de Rome, et comme prince temporel.

Les trois dernières de ces qualités appartiennent plutôt à la jurisprudence et à l’histoire qu’à la théologie.

La croyance catholique est que saint Pierre a été non seulement le chef du collège apostolique, mais le pasteur de l’Église universelle ; que le pontife romain est le successeur de ce prince des apôtres, qu’il a comme lui autorité et juridiction sur toute l’Église, que tous les fidèles sans exception lui doivent respect et obéissance. Telle est la définition du concile de Florence, à laquelle celui de Trente s’est conformé, lorsqu’il a dit que le souverain pontife est le vicaire de Dieu sur la terre, et qu’il a la puissance suprême sur toute l’Église.

En quoi consistent les droits, les devoirs, les fonctions attachées à la dignité de souverain pontife ?

On ne peut mieux en juger que par le sens et l’énergie des paroles de Jésus-Christ ; ce divin Maître a établi saint Pierre pasteur de tout son troupeau ; ses fonctions et celles de ses successeurs sont donc les mêmes à l’égard de toute l’Église, que celles de chaque évêque à l’égard de son diocèse. Or, les fonctions de pasteurs sont connues ; saint Paul les a exposées amplement dans ses lettres à Tite et à Timothée.

C’est, en premier lieu, d’enseigner les fidèles, de leur intimer non seulement les dogmes de foi, mais la morale, par conséquent de juger de la doctrine de tous ceux qui enseignent, de l’approuver ou de la condamner, lorsqu’il est nécessaire. Tout évêque a ce droit dans son diocèse, c’est une de ses principales obligations ; elle est la même pour le pasteur de l’Église universelle.

Un second devoir du pasteur principal est de propager l’Évangile et d’amener à la foi les infidèles. Tel est l’ordre que Jésus-Christ a donné :

« Enseignez toutes les nations, prêchez l’Évangile à toute créature. »

Enfin, un devoir essentiel du pasteur est de gouverner l’Église ; saint Paul avertit les évêques que le Saint-Esprit les a établis surveillants pour exercer cette importante fonction, et il répète cette leçon à Timothée, en lui disant :

« Veillez à toutes choses »