Logo-La-Vie-des-Saints

D’après les Bollandistes, le père GIRY, les propres des diocèses et tous les travaux hagiographiques. Vies des Saints de l’Ancien et du Nouveau Testament, des Martyrs, des Pères, des Auteurs Sacrés et ecclésiastiques, des Vénérables, et autres personnes mortes en odeur de sainteté.

Histoire des Reliques, des pèlerinages, des Dévotions populaires, des Monuments dus à la piété depuis le commencement du monde jusqu’aujourd’hui.

Histoire des Saints, des Reliques, des pèlerinages, des Dévotions populaires, des Monuments dus à la piété depuis le commencement du monde jusqu’aujourd’hui.

La Vie des Saints Webp
Saint Félix de Cantalice
Capucin
18 mai
À Rome, saint Félix, confesseur, de l’Ordre des Mineurs Capucins, illustre par sa charité évangélique et sa simplicité, que le pape Clément XI mit au rang des Saints. ✞ 1587.
Saint - Martyr
Évêque et Martyr
7 mai
À Cracovie, en Pologne, la fête de saint Stanislas, évêque et martyr, mis à mort par l’impie roi Boleslas. ✞ 1079.
Saint Jean et son aigle, par le Dominiquin.
Martyr de la Porte Latine
6 mai
A Rome, la fête de saint Jean, devant la Porte Latine ; ce bienheureux Apôtre amené d’Ephèse à Rome, chargé de fers, par l’ordre de Domitien, fut condamné par jugement du sénat à être jeté dans une chaudière d’huile bouillante, devant la porte de ce nom, et en sortit plus frais et plus fort qu’il n’y était entré. Vers l’an 95.
Saints Martyrs
28 avril
Le supplice de sainte Théodora, et de son frère Didyme, qui furent exécutés et couronnés ensemble, dans la persécution de Dioclétien. ✞ 304.
Saint Anthime
Évêque et Martyr
27 avril
À Nicomédie, saint Anthime, évêque et martyr, qui arriva à la gloire du martyre dans la persécution de Dioclétien. ✞ 303.
Martyr
15 mars
saint Longin
À Césarée, en Cappadoce, la passion de saint Longin, soldat, que l’on dit être celui qui perça de sa lance le côté de Notre-Seigneur. ✞ Ier siècle.
Martyrs de Cordoue
11 mars
saint Euloge de Cordoue
À Cordoue, saint Euloge, prêtre, qui, pendant la persécution des Sarrasins, mérita d’être ajouté aux martyrs de cette ville, ayant, en écrivant leurs combats pour la foi, désiré vivement les imiter. ✞ 809.
Évêque de Jérusalem
18 février
Saint Syméon Martyr
À Jérusalem, la naissance au ciel de saint Syméon, évêque et martyr que l’on dit avoir été fils de Cléophas et proche parent du Sauveur. Ordonné évêque de Jérusalem après saint Jacques, le frère du Seigneur, il souffrit de nombreux supplices dans la persécution de Trajan. ✞ 107.
Martyrs
15 février
Saint Faustin & saint Jovite
À Brescia, la naissance au ciel des saints martyrs Faustin et Jovite, qui, sous l’empereur Adrien, après avoir soutenu plusieurs glorieux combats pour la foi du Christ, reçurent victorieux, la couronne du martyre. ✞ 122.
La passion de ving-six martyrs au Japon
5 février
26-martyrs-japonais-
Au Japon, la passion de vingt-six Martyrs, qui, pour la foi catholique , furent mis en croix, percés de coups de lance, et succombèrent glorieusement en louant Dieu et en prêchant la même foi. ✞ 1597.
Évêque et Martyr de Sébaste
3 février
Saint Blaise
À Sébaste, en Arménie, le supplice de saint Blaise, évêque et martyr, grand thaumaturge, lequel, après avoir subi une longue flagellation sous le président Agricolaüs, fut attaché à un poteau où sa chair fut toute déchirée avec des peignes de fer, jeté ensuite dans un horrible cachot et dans un lac, d’où il sortit sain et sauf, et enfin, par sentence du même juge décapité avec deux petits enfants. ✞ Vers 316
Évêque d'Antioche et Martyr
1 février
Saint Ignace Martyr
La naissance au ciel de saint Ignace, évêque et martyr, qui gouverna l’Église d’Antioche, le troisième après l’apôtre saint Pierre. ✞ 107.
Disciple de saint Jean
26 janvier
Saint Polycarpe de Smyrne
À Smyrne, la naissance au ciel de saint Polycarpe, disciple de saint Jean, ordonné par l’Apôtre évêque de cette ville, et le primat de toute l’Asie. ✞ 166.
Évêque d'Éphèse
24 janvier
Saint Timothée
La naissance au ciel de saint Timothée, disciple de saint Paul, qui fut ordonné évêque d’Éphèse par cet apôtre, soutint de nombreux travaux pour Jésus-Christ, et, ayant repris les païens qui sacrifiaient à Diane, fut accablé sous une grêle de pierres et peu après s’endormit dans le Seigneur. ✞ 97.

Les Martyrs

Ce nom signifie témoins ; il désigne un homme qui a souffert des supplices, et même la mort, pour rendre témoignage de la vérité de la religion qu’il professe. On le donne par excellence à ceux qui ont sacrifié leur vie pour attester la vérité des faits sur lesquels le christianisme est fondé.

En chargeant les apôtres de prêcher l’Évangile, Jésus-Christ leur dit :

« Vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, jusqu’aux extrémités de la terre ».

Déjà, il leur avait dit : « L’on vous tourmentera et on vous ôtera la vie, et vous serez odieux à toutes les nations, à cause de mon nom ».

Et aussi « Craignez point ceux qui peuvent tuer le corps, et ne peuvent pas tuer l’âme… Si quelqu’un me confesse devant les hommes, je le confesserai devant mon Père qui est au ciel, mais si quelqu’un me renie devant les hommes, je le renierai devant mon Père ».

De là, Tertullien conclut que la foi chrétienne est un engagement au martyre, fidem martyrii debitricem. On sait avec quelle profusion le sang des chrétiens a été répandu par les païens pendant près de trois cents ans.

Comme le témoignage des Martyrs est une preuve invincible de la vérité des faits sur lesquels notre religion est fondée, ses ennemis ont fait tous leurs efforts pour l’affaiblir. Ils ont soutenu :

1°) que le nombre des martyrs a été beaucoup moindre que ne le supposent les écrivains ecclésiastiques et les compilateurs de martyrologes ;

2°) qu’il n’est pas vrai que l’on ait fait souffrir aux martyrs les tourments horribles qui sont rapportés dans leurs actes ;

3°) que la plupart ont été mis à mort, non pour leur religion, mais pour les crimes dont ils étaient coupables, parce qu’ils étaient turbulents, séditieux, animés d’un faux zèle, et perturbateurs du repos public ;

4°) que leur courage n’a lien eu de surnaturel, que c’était un effet du fanatisme des chrétiens et de leur opiniâtreté ;

5°) que ce courage ne prouve rien, puisque les religions les plus fausses ont eu leurs martyrs ;

6°) que le culte rendu aux martyrs et à leurs reliques est superstitieux, et qu’il a été la source des plus grands abus.