Logo-La-Vie-des-Saints

D’après les Bollandistes, le père GIRY, les propres des diocèses et tous les travaux hagiographiques. Vies des Saints de l’Ancien et du Nouveau Testament, des Martyrs, des Pères, des Auteurs Sacrés et ecclésiastiques, des Vénérables, et autres personnes mortes en odeur de sainteté.

Histoire des Reliques, des pèlerinages, des Dévotions populaires, des Monuments dus à la piété depuis le commencement du monde jusqu’aujourd’hui.

Histoire des Saints, des Reliques, des pèlerinages, des Dévotions populaires, des Monuments dus à la piété depuis le commencement du monde jusqu’aujourd’hui.

La Vie des Saints Webp
Saint Martin - Pape et Martyr - La Vie des Saints
Pape et Martyr
12 novembre
La naissance au ciel de saint Martin, pape et martyr, qui, ayant assemblé un concile à Rome, et condamné les hérétiques Sergius, Paul et Pyrrhus, fut pris frauduleusement par l’ordre de l’empereur Constant, qui était aussi hérétique, conduit à Constantinople, puis relégué dans la Chersonèse., où, épuisé par les peines qu’il avait souffertes pour la foi catholique, il finit ses jours et brilla par l’éclat de nombreux miracles ; porté à Rome dans la suite, son corps fut déposé dans l’église des Saints-Sylvestre-et-Martin. ✞ 655.
Saint Calliste - Pape et Martyr - La Vie des Saints
Pape et martyr
14 octobre
À Rome, sur la voie Aurélienne, la naissance au ciel de saint Calliste, pape et martyr, qui, par l’ordre de l’empereur Alexandre, après avoir longtemps souffert le supplice de la faim, et avoir été meurtri tous les jours à coups de bâton, fut enfin précipité d’une fenêtre de la maison où il était gardé, au fond d’un puits, qui fut le lieu de sa victoire et de son triomphe. ✞ 222.
Saint Denys l'Aéropagite - Martyr - La Vie des Saints
1er évêque d'Athènes et de Paris, Martyr.
3 octobre
À Paris, la naissance au ciel des saints martyrs, Denys L’Aéropagite, évêque, Rustique, prêtre, et Eleuctère, diacre. Denis, ayant été baptisé par l’apôtre saint Paul, fut ordonné premier évêque d’Athènes. Il vint à Rome, et fut envoyé par saint Clément, pape, dans les Gaules pour y prêcher l’Évangile ; étant venu à Paris après qu’il eut travaillé pendant quelques années à l’œuvre qui lui avait été commise, il fut cruellement tourmenté, et enfin décapité avec ses compagnons par sentence du préfet Fescennin, et accomplit ainsi son martyre. ✞ 117.
Saint Venceslas - Duc de Bohème et Martyr - La Vie des Saints
Martyr à Boleslaw, près de Prague
28 septembre
En Bohème, saint Venceslas, duc de Bohème, célèbre par sa sainteté et par ses miracles, qui, ayant été massacré dans la maison de son frère, obtint la palme du martyr. ✞ 936.En Bohème, saint Venceslas, duc de Bohème, célèbre par sa sainteté et par ses miracles, qui, ayant été massacré dans la maison de son frère, obtint la palme du martyr. ✞ 936.
Saint Côme & saint Damien - La Vie des Saints
Martyrs à Eges, en Cilicie
27 septembre
À Eges, en Cilicie, le triomphe des saints martyrs Côme et Damien, frères, qui, durant la persécution de Dioclétien, après avoir souffert, avec un courage surhumain, les chaines, les prisons, la mer, les feux, les gibets, la lapidation et les flèches, eurent la tête tranchée. On marque aussi, comme compagnons de leur martyre, Anthime, Léonce et Euprèpe, leurs frères. ✞ Vers 286.
Martyrs à Nicomédie, en Bythinie
26 septembre
À Nicomédie, la naissance au ciel des saints martyrs Cyprien, et Justine, vierge ; Justine, après avoir souffert beaucoup de mauvais traitements pour Jésus-Christ, sous l’empereur Dioclétien et le président Euthplme, convertit Cyprien, qui, adonné à la magie, s’efforçait de la séduire par ses enchantements ; file fut ensuite martyrisée avec lui. Leurs corps, qui avaient été exposés aux bêtes, furent enlevés la nuit par des matelots chrétiens, et portés à Rome : on en fit depuis la translation à Saint-Jean de Latran, où on leur donna une sépulture honorable près du baptistère. ✞ 304.
De l'Ordre des Frères Mineurs
19 août
Saint Louis de Toulouse - Évêque - La Vie des Saints
À Brignoles, en Provence, le décès de saint Louis, évêque de Toulouse, de l’Ordre des Frères Mineurs, célèbre par sa sainteté et par ses miracles. Son corps, transporté à Marseille, fut enseveli honorablement dans l’église des Cordeliers. ✞ 1297.
Et ses compagnons martyrs
17 août
Saint Libérat - Martyr - La Vie des Saints
À Carthage, en Afrique, Libérat et ses compagnons qui, durant la persécution des Vandales, sous le roi Hunéric, après avoir enduré des tourments inouïs pour la foi catholique et pour la défense de l’unité du Baptême, furent enfin attachés avec des clous sur le bûcher où l’on devait les brûler ; mais le feu y ayant été mis à diverses reprises et s’étant éteint chaque fois miraculeusement, le tyran les fit battre à coups d’aviron jusqu’à leur broyer le crâne ; ils expirèrent dans ce supplice, achevèrent ainsi le cours de leur glorieux combat et reçurent la couronne de la main de Notre-Seigneur. ✞ 483.
Archidiacre de l'Église de Rome et martyr
10 août
Saint Laurent - Martyr - La Vie des Saints
À Rome, sur la voie Tiburtine (chemin de Tivoli), la naissance au ciel de saint Laurent, archidiacre, qui, durant la persécution de Valérien, après avoir enduré la prison, les tourments du fouet, des scorpions, des bâtons noueux, des plombeaux et des lames ardentes, fut enfin rôti sur un gril de fer, et acheva son martyre par ce supplice. Son corps fût enterré par les saints Hippolyte et Justin, prêtres, dans le cimetière de Oyriaque, au champ de Véran. ✞ 259.
Soldat, martyr à Rome
9 août
Saint Romain - Martyr - La Vie des Saints
À Rome, saint Romain, soldat, qui, touché de la fermeté de saint Laurent à confesser la foi, lui demanda le Baptême : aussitôt, présenté au juge, il fut meurtri à coups de bâton, et ensuite décapité. ✞ 258.
Martyrs à Milan
28 juillet
Saint Nazaire et saint saint Celse - Martyrs - La Vie des Saints
À Milan, le triomphe des saints martyrs Nazaire, et Celse, jeune enfant ; durant la sanglante persécution suscitée contre l’Église par Néron, ils furent tenus longtemps dans une rigoureuse prison par le juge Anolin, et enfin décapités par son ordre. ✞ Ier s.
Martyr à Nicomédie, en Bythinie.
27 juillet
Saint Pantaléon - Martyr - La Vie des Saints
À Nicomédie, en Bithynie, le martyre de saint Pantaléon, médecin, qui, ayant été arrêté pour la cause de la foi par l’ordre de l’empereur Maximien, fut tourmenté sur le chevalet et brûlé avec des torches ardentes ; mais, ayant été consolé dans ses supplices par l’apparition de Notre-Seigneur, il consomma son martyre par le glaive. ✞ 303.
Dans l'ancienne ville de Tur, en Toscane
24 juillet
Martyre de sainte Christine, La Vie des Saints
À Tur, en Toscane, sur le lac de Bolsena, sainte Christine, vierge et martyre, qui, ayant embrassé la foi chrétienne, souffrit le martyre pour Notre-Seigneur Jésus-Christ. ✞ 300.
De Marseille. Soldat et martyr
21 juillet
Saint-Victor-de-Marseille
À Marseille, la fête de saint Victor, soldat, qui, ne voulant ni porter les armes, ni sacrifier aux idoles, fut mis d’abord dans une étroite prison où un ange le visita ; tourmenté ensuite de diverses manières, il fut enfin broyé sous une meule de moulin, et consomma ainsi son martyre. Trois autres soldats, Alexandre, Félicien et Lougin, souffrirent avec lui. ✞ 290.
Et ses enfants
10 juillet
Sainte Félicité de Rome
À Rome, le martyre des Sept Frères, Janvier, Félix, Philippe, Silvain, Alexandre, Vital et Martial, tous enfants de sainte Félicité, qui fut aussi martyre. Ces Saints souffrirent la mort du temps de l’empereur Antonin, sous Publius, préfet de la ville. Janvier, d’abord battu de verges, endura ensuite les rigueurs de la prison, et fut tué à coups de cordes garnies de plomb ; Félix et Philippe furent assommés à coups de bâton ; on précipita Silvain d’un lieu élevé ; Alexandre, Vital et Martial eurent la tête tranchée. ✞ 150.
Diacre et ses quatre filles
6 juin
Saint Philippe diacre
À Césarée, en Palestine, la fête de saint Philippe, l’un des sept premiers diacres. Éclatant en miracles et en prodiges, il convertit la Samarie à la foi de Jésus-Christ, baptisa l’eunuque de Candace, reine des Éthiopiens, et mourut à Césarée ; à côté de lui furent ensevelies trois de ses filles, vierges et prophétesses ; la quatrième mourut à Éphèse, remplie du Saint-Esprit. ✞ Vers 58.

Les Martyrs

Ce nom signifie témoins ; il désigne un homme qui a souffert des supplices, et même la mort, pour rendre témoignage de la vérité de la religion qu’il professe. On le donne par excellence à ceux qui ont sacrifié leur vie pour attester la vérité des faits sur lesquels le christianisme est fondé.

En chargeant les apôtres de prêcher l’Évangile, Jésus-Christ leur dit :

« Vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, jusqu’aux extrémités de la terre ».

Déjà, il leur avait dit : « L’on vous tourmentera et on vous ôtera la vie, et vous serez odieux à toutes les nations, à cause de mon nom ».

Et aussi « Craignez point ceux qui peuvent tuer le corps, et ne peuvent pas tuer l’âme… Si quelqu’un me confesse devant les hommes, je le confesserai devant mon Père qui est au ciel, mais si quelqu’un me renie devant les hommes, je le renierai devant mon Père ».

De là, Tertullien conclut que la foi chrétienne est un engagement au martyre, fidem martyrii debitricem. On sait avec quelle profusion le sang des chrétiens a été répandu par les païens pendant près de trois cents ans.

Comme le témoignage des Martyrs est une preuve invincible de la vérité des faits sur lesquels notre religion est fondée, ses ennemis ont fait tous leurs efforts pour l’affaiblir. Ils ont soutenu :

1°) que le nombre des martyrs a été beaucoup moindre que ne le supposent les écrivains ecclésiastiques et les compilateurs de martyrologes ;

2°) qu’il n’est pas vrai que l’on ait fait souffrir aux martyrs les tourments horribles qui sont rapportés dans leurs actes ;

3°) que la plupart ont été mis à mort, non pour leur religion, mais pour les crimes dont ils étaient coupables, parce qu’ils étaient turbulents, séditieux, animés d’un faux zèle, et perturbateurs du repos public ;

4°) que leur courage n’a lien eu de surnaturel, que c’était un effet du fanatisme des chrétiens et de leur opiniâtreté ;

5°) que ce courage ne prouve rien, puisque les religions les plus fausses ont eu leurs martyrs ;

6°) que le culte rendu aux martyrs et à leurs reliques est superstitieux, et qu’il a été la source des plus grands abus.