Logo-La-Vie-des-Saints

D’après les Bollandistes, le père GIRY, les propres des diocèses et tous les travaux hagiographiques. Vies des Saints de l’Ancien et du Nouveau Testament, des Martyrs, des Pères, des Auteurs Sacrés et ecclésiastiques, des Vénérables, et autres personnes mortes en odeur de sainteté.

Histoire des Reliques, des pèlerinages, des Dévotions populaires, des Monuments dus à la piété depuis le commencement du monde jusqu’aujourd’hui.

Histoire des Saints, des Reliques, des pèlerinages, des Dévotions populaires, des Monuments dus à la piété depuis le commencement du monde jusqu’aujourd’hui.

La Vie des Saints Webp
Saint Germain d'Auxerre
Évêque d'Auxerre et confesseur
30 juillet
À Ravenne, en Italie, le décès de saint Germain, évêque d’Auxerre, illustre par sa noblesse, sa foi, sa science et l’éclat de ses miracles : ce fut lui qui délivra entièrement la Grande-Bretagne de l’hérésie de Pélage. ✞ 450.
Saint Lazare, sainte Marthe et sainte Marie - La Vie des Saints
Sainte Marthe et Sainte Marie
29 juillet
À Tarascon, en Provence, sainte Marthe, vierge, hôtesse de noire Sauveur, et sœur de sainte Marie-Madeleine et de saint Lazare. 84.
Saint Apollinaire - Évêque - La Vie des Saints
1er évêque de Ravenne en Italie et martyr
23 juillet
La naissance au ciel de saint Apollinaire, évêque, qui fût ordonné à Rome par l’apôtre saint Pierre, et envoyé à Ravenne où il souffrit toutes sortes de peines pour la foi de Jésus-Christ. Il passa ensuite dans l’Emilie, province de la Gaule cisalpine, où il convertit beaucoup d’idolâtres ; enfin, il retourna à Ravenne et y consomma son glorieux martyre sous l’empereur Vespasien. 79.
Saint Bonaventure
Cardinal-évêque et docteur de l'Église
14 juillet
À Lyon, le décès de saint Bonaventure, cardinal, évêque d’Albano, confesseur et docteur, de l’Ordre des Frères Mineurs, très-célèbre pour sa science et pour sa sainteté. ✞ 1214.
Saint Eugène de Carthage
Évêque de Carthage, en Afrique, et ses compagnons, martyrs.
13 juillet
En Afrique, les saints confesseurs Eugène, évêque de Carthage, recommandable par sa foi et ses vertus, et tous les membres du clergé de la même église, au nombre d’environ cinq cents, ou même davantage, qui, durant la persécution des Vandales, sous Hunéric, roi arien, endurèrent les fouets et la faim ; et, parmi eux, plusieurs enfants qui servaient de lecteurs ; tous souffrirent avec joie les rigueurs d’un cruel exil. Les plus considérables d’entre eux étaient l’archidiacre nommé Salutaire, et Muritte, le second des officiers de cette Église, qui, étant pour la troisième fois confesseurs de Jésus-Christ, eurent la gloire d’avoir persévéré constamment dans son service. ✞ 505.
Saint Jacques de Nisibe
Évêque de Nisibe, en Mésopotamie
11 juillet
À Nisibe, en Mésopotamie, la naissance au ciel de saint Jacques, évêque de ce siège, personnage d’une grande sainteté. Il fut un de ces illustres prélats qui soutinrent la foi par leur confession, dans la persécution de Galère-Maximien. S’étant rendu éclatant par sa science et par ses miracles, il se trouva au concile de Nicée, où il condamna l’impiété d’Arius, en lui opposant la doctrine de la consubstantialité. Ce fut aussi par ses prières, jointes à celles de saint Alexandre, évêque de Constantinople, que le même Arius reçut en cette ville le châtiment dû à sa malice, en rendant ses intestins. ✞ 350.
Évêque de Florence
25 mai
Saint Zénobe de Florence
À Florence, la fête de saint Zénobe, évêque de cette ville, illustre par la sainteté de sa vie et par la gloire de ses miracles. ✞ Ve S.
Évêque de Vienne en Dauphiné
23 mai
Saint Didier de Vienne
À Langres, en Gaule, le martyre de saint Didier, évêque, qui, voyant l’armée des Vandales maltraiter son peuple, alla trouver leur roi pour le supplier d’empêcher leurs insultes ; mais ce roi, ayant aussitôt commandé de l’égorger, il tendit volontiers le cou pour les ouailles qui lui avaient été confiées : il fut donc frappé d’un coup d’épée et s’envola au ciel. Avec lui souffrirent plusieurs de ses diocésains et de ses clercs qui furent enterrés près de cette ville. ✞ 284.
Évêque d'Amiens, patron des boulangers
16 mai
Saint Honoré
À Amiens, en France, saint Honoré, évêque. ✞ Vers 600.
Évêque de Tongres
14 mai
saint Servais de Tongres
À Maestricht, saint Servais, évêque de l’église de Tongres, dont la Providence divine fit voir le mérite à tout le monde, en ce que la neige, qui couvrait en hiver tout le pays d’alentour, ne tomba jamais sur son tombeau, jusqu’à ce que le zèle des habitants eut construit dessus une basilique. ✞ 384.
Évêque de Chalon sur Saône
13 mai
Saint Flavius
A Autun, la fête de saint Flavien ou Flavius, évêque de Chalon sur Saône. 595.
Évêque de Salamine
12 mai
Epiphane de Salamine
A Salamine, en Chypre, saint Epiphane, évêque, illustre par son érudition étendue et par sa science des saintes lettres, en même temps qu’il était admirable par sa sainteté, son zèle pour la foi catholique. ✞ 403.
Archevêque
8 mai
Au diocèse de Besançon, saint Pierre de Tarentaise, évêque et confesseur. ✞ 1174,
Évêque et Martyr
7 mai
Saint - Martyr
À Cracovie, en Pologne, la fête de saint Stanislas, évêque et martyr, mis à mort par l’impie roi Boleslas. ✞ 1079.
Évêque et Martyr
27 avril
Saint Anthime
À Nicomédie, saint Anthime, évêque et martyr, qui arriva à la gloire du martyre dans la persécution de Dioclétien. ✞ 303.
Évêque d'Ambrun
20 avril
saint Marcellin d'Embrun
À Embrun, dans les Gaules, saint Marcellin, premier évêque de cette ville, qui, étant venu d’Afrique, sur un avertissement de Dieu, avec ses compagnons Vincent et Dominin, convertit à la foi de Jésus-Christ la plus grande partie des Alpes maritimes par ses prédications et ses miracles. ✞ IVe s.

Les Évêques

Pasteur d’une Église chrétienne. Ce nom vient du grec episkopos, surveillant, inspecteur. Saint Pierre a donné ce titre à Jésus-Christ ; il le nomme le pasteur et l’évêque de nos âmes.

La fonction d’apôtre est désignée sous le nom d’épiscopat, dans les Actes. C’est dans ce sens que saint Paul dit à Timothée, que celui qui aspire à l’épiscopat désire un grand travail : conséquemment il exige de lui les plus grandes vertus. Il dit aux anciens des Églises d’Éphèse et de Milet :

« Veillez sur vous-mêmes, et sur tout le troupeau duquel le Saint-Esprit vous a établis évêques, ou surveillants, pour gouverner l’Église de Dieu, qu’il s’est acquise par son sang. »

Il écrit à Tite :

« Je vous ai laissé en Crète pour réformer ce qui est encore défectueux, et établir des prêtres ou des anciens dans les villes, comme je vous l’ai prescrit. »

Dès l’origine, ils ont été appelés apôtres, successeurs des apôtres, princes du peuple, présidents, princes des prêtres, pontifes, grands prêtres, papes ou pères, patriarches, vicaires de Jésus-Christ, anges de l’Église, etc.

De ces passages, il résulte que, par l’institution de Jésus-Christ, les évêques sont les successeurs des apôtres, les premiers pasteurs de l’Église ; qu’ils ont hérité des pouvoirs, des fonctions, des privilèges du corps apostolique ; qu’ils possèdent la plénitude du sacerdoce ; que, de droit divin, ils ont un degré de prééminence et d’autorité sur les simples prêtres. 

C’est aux évêques qu’il appartient de censurer les erreurs contraires à la doctrine chrétienne : censure par laquelle ils exercent leur fonction de juges, de pasteurs et de docteurs des fidèles. 

Ainsi l’a décidé le concile de Trente, sess. 23, can. 6 et 7.