La Vie des Saints

Logo-La-Vie-des-Saints

D’après les Bollandistes, le père GIRY, les propres des diocèses et tous les travaux hagiographiques. Vies des Saints de l’Ancien et du Nouveau Testament, des Martyrs, des Pères, des Auteurs Sacrés et ecclésiastiques, des Vénérables, et autres personnes mortes en odeur de sainteté.

Histoire des Reliques, des pèlerinages, des Dévotions populaires, des Monuments dus à la piété depuis le commencement du monde jusqu’aujourd’hui.

Histoire des Saints, des Reliques, des pèlerinages, des Dévotions populaires, des Monuments dus à la piété depuis le commencement du monde jusqu’aujourd’hui.

La Vie des Saints Webp
Saint Félix de Nole
Prêtre de Nole
14 janvier
À Nole en Campanie, la naissance au ciel de saint Félix, prêtre, qui, comme l’écrit le saint évêque Paulin, ayant été envoyé en prison par les persécuteurs, mis à la torture et étendu tout enchaîné sur des coquilles et des têts de pots cassés, fut délivré la nuit par un ange et tiré de sa prison ; après la persécution, il fit des conversions sans nombre par l’exemple de sa vie et par sa doctrine, et s’endormit paisiblement entouré de la gloire de ses miracles. Vers l’an ✞ 256.
Saint Syméon Stylite
Le Stylite
5 janvier
A Antioche, saint Syméon, moine, qui vécut plusieurs années demeurant sur une colonne, ce qui lui a fait donner le surnom de Stylite ; toute sa vie ne fut qu’une longue suite de prodiges. 502.
Saint Judicaël
Roi de Bretagne
16 décembre
En Bretagne, saint Judicaël, confesseur, qui échangea la pourpre contre l’habit religieux. 658.
saint Jean de la Croix - Confesseur - La Vie des Saints
Religieux espagnol
24 novembre
La fête de saint Jean de la Croix, dont le décès est rapporté le 14 décembre. ✞ 1591.
Saint Félix de Valois -Confesseur - La Vie des Saints
Fondateur de l'Ordre de la Très-Sainte Trinité pour la Rédemption des Captifs
20 novembre
Saint Félix de Valois, confesseur. ✞ 1212.
Saint Pierre d'Alcantara - Confesseur - La Vie des Saints
De l'ordre de saint François
19 octobre
À Arénas, en Espagne, la naissance au ciel de saint Pierre d’Alcantara, confesseur, de l’Ordre des Frères Mineurs, que le pape Clément IX a mis au nombre des Saints, à cause de son admirable pénitence et du grand nombre de ses miracles. ✞ 1562.
Fondateur de l'ordre des chanoines réguliers pour les services des malades.
18 juillet
Saint Camille de Lellis
La fête de saint Camille de Lullis, confesseur, instituteur des Clercs réguliers, ministres des infirmes, dont le décès est marqué au 14 de ce mois. ✞ 1614.
Archimandrite de Constantinople et saint Fauste, son fils, moine
3 août
Saint Dalmace de Constantinople
A Constantinople, saint Dalmace, archimandrite de Constantinople, et saint Fauste, son fils, moine. 440.
Apôtre des Alpes, ✞ 1008.
15 juin
Saint Bernard de Menthon en dalmatique avec un chien homonyme, huile sur toile, 1832.
Découvrez la vie et l’héritage de saint Bernard de Menthon, fondateur des hospices du Grand-Saint-Bernard et son dévouement à l’aide aux voyageurs. ✝️ 🙏

Les Confesseurs

Chrétien qui a professé publiquement la foi de Jésus-Christ ; qui a souffert pour elle, et qui était disposé à mourir pour cette cause ; il est distingué d’un martyr, en ce que celui-ci a souffert la mort pour rendre témoignage de sa foi. Dans l’Histoire ecclésiastique, ces deux noms sont souvent confondus ; mais plus ordinairement l’on nomme confesseurs ceux qui, après avoir été tourmentés par les tyrans, ont survécu et sont morts en paix, et ceux qui, sans avoir souffert des tourments, ont vécu saintement et sont morts en odeur de sainteté.

On n’appelait point confesseur, dit saint Cyprien, celui qui se présentait lui-même au martyre sans être cité, on le nommait professeur ; mais ce zèle n’était pas approuvé par l’Église,

« Nous n’approuvons pas, disaient au second siècle les fidèles de Smyrne, ceux qui s’offrent d’eux-mêmes au martyre, parce que l’Évangile ne l’enseigne point ainsi. »

En effet, Jésus-Christ dit à ses apôtres :

« Lorsque vous serez persécutés dans une ville, fuyez dans une autre» 

Saint Clément d’Alexandrie dit que celui qui va de lui-même se présenter aux juges, imite la témérité de ceux qui provoquent un animal féroce, et se rend aussi coupable du crime de celui qui le condamne à la mort.

Un concile de Tolède défendit d’accorder les honneurs du martyre à ceux qui s’y étaient allés présenter eux-mêmes. Il n’est donc pas vrai que les Pères aient soufflé aux chrétiens le fanatisme du martyre, comme les incrédules ont osé le leur reprocher.

Si quelqu’un, par la crainte de manquer de courage et de renoncer à la foi abandonnait son bien, son pays, etc., et s’exilait lui-même volontairement, on l’appelait extorris, exilé.